Santé

La fin du mythe des personnes à cerveau « droit » ou « gauche »

ActualitéClassé sous :médecine , cerveau , hémisphère du cerveau

Selon la croyance populaire, le caractère d'un individu dépendrait de la région du cerveau qu'il utilise le plus. Un artiste serait ainsi plutôt « cerveau droit », alors qu'une personne plus carrée serait « cerveau gauche ». Une étude vient couper court à ces idées reçues en démontrant que les hémisphères du cerveau, bien que différents, sont activés de la même façon et ne définissent pas les personnalités.

Le cerveau est composé de deux hémisphères qui présentent des différences. Les fonctions associées au langage seraient par exemple spécifiquement localisées dans la partie gauche. Une nouvelle étude montre cependant qu’il n’existe pas de tendance cérébrale, et que tous les individus utilisent les hémisphères de la même façon, quelle que soit leur personnalité. © por adrines, arteyfotografia.com.ar

Le cerveau, comme le reste du corps humain, a longtemps été considéré comme un organe symétrique. Il possède en effet deux hémisphères, dont les structures sont globalement identiques, un peu comme la jambe droite est semblable à la gauche. Cependant, en 1861, le scientifique Paul Broca fit une découverte majeure qui allait remettre en cause cette perception du cerveau. À cette époque, il suivait un patient qui avait perdu l'usage de la parole. L'examen de son cerveau après sa mort montra que seul son hémisphère gauche était lésé. D'autres cas ont confirmé le rôle de la partie gauche du cerveau dans le langage. La théorie de l'asymétrie cérébrale était née.

Armés des techniques d'imagerie modernes, les scientifiques ont étudié ce phénomène de plus près, et ont montré que certaines zones cérébrales étaient activées préférentiellement lors d'une activité mentale. Cependant, cette notion d'asymétrie reste encore mal comprise, et de nombreuses études sont encore nécessaires pour en percer tous les mystères.

Paul Broca était un médecin français. Il fut le premier à mettre en évidence l’asymétrie des hémisphères du cerveau. © Wikimedia Commons, DP

Un mythe s'est cependant développé autour de ce phénomène dans la presse grand public. Pour preuve, il suffit de taper « cerveaux droit et gauche » dans un moteur de recherche pour obtenir une batterie de tests destinés à déterminer votre bord cérébral, par exemple en contemplant une danseuse virevolter. Ainsi, l'hémisphère gauche du cerveau serait le siège de la logique froide, tandis que le droit contrôlerait plutôt l'imagination, les émotions et la créativité.

Cerveau asymétrique, mais pas latéralisé

Pour la plupart des neurologues, cette notion est considérée comme extrêmement simpliste et erronée. Une équipe de l'université d'Utah vient d'en apporter la preuve. Dans leurs travaux publiés dans la revue Plos One, ils démontrent une fois pour toutes qu'il n'existe pas de tendance cérébrale.

Au cours d'une large étude menée pendant deux années, les auteurs ont analysé des images par résonance magnétique du cerveau de plus de 1.000 personnes âgées de 7 à 29 ans. Pour chaque candidat, ils ont analysé en détail l'activation d'environ 7.000 régions de la matière grise, afin de déterminer s'il existe une latéralisation fonctionnelle du cerveau. En d'autres termes, ils voulaient savoir si certains réseaux neuronaux situés à gauche fonctionnaient plus souvent que ceux de droite, et inversement.

Leurs résultats montrent sans équivoque que l'hémisphère droit est autant activé que le gauche. « Certaines fonctions mentales sont localisées dans un seul des hémisphères, explique Jeff Anderson, le directeur de l'équipe. Mais nos résultats montrent que les individus ne font pas fonctionner un hémisphère plutôt qu'un autre. » Il existe bien des individus plus logiques ou plus artistiques que d'autres, mais cela ne signifie pas qu'ils soient plutôt « cerveau droit » ou « cerveau gauche ».