Santé

Dossier : médecine régénérative, serons-nous bientôt immortels ?

ActualitéClassé sous :médecine , technologie , homme immortel

La quête scientifique de l'immortalité est fort ancienne. Elle a commencé au moins avec l'alchimie et on la trouve explicitement mentionnée dans le Discours de la méthode de Descartes. Elle se poursuit aujourd'hui sous de multiples formes. À l'occasion de son mois thématique, Futura-Sciences vous propose de découvrir une de ces voies de recherche, la médecine régénérative, avec un dossier d'Axel Khan.

La biologie détient-elle les secrets de l'immortalité ? Sans doute le saurons nous pendant le XXIe siècle mais quand exactement ? © Jeff Johnson, Biological & Medical Visuals

Bien loin des idées extrêmement douteuses d'un Kenneth Hayworth, plusieurs scientifiques travaillent sérieusement sur la problématique d'une extension indéfinie de la vie humaine. C'est probablement du côté de la biologie et de la médecine régénérative que les espoirs sont les plus sérieux. En l'absence d'une théorie de la conscience véritablement soutenue par des expériences indiscutables, les spéculations sur le téléchargement de la conscience sur un support de silicium sont certes fascinantes mais elles ne sont pour le moment que ce que l'alchimie ou l'astrologie étaient à la chimie et l'astronomie. On en saura peut-être plus d'ici quelques décennies si les tenants de la théorie de la singularité ont tout de même vu juste.

La salamandre est symbole d'immortalité. Cet animal a été gâté par la nature : son corps peut s'autorégénérer. Saurons-nous un jour percer son secret ? L'Homme pourra-t-il, lui aussi, vivre l'éternité grâce à la médecine régénérative ? 

 

 

 

La soif d'éternité a toujours fait rêver l'humanité. Elle se dote alors de tous les moyens possibles et imaginables pour y parvenir, à travers des techniques d'une sophistication de plus en plus poussée et franchit des paliers années après années. L'Homme immortel, est-ce possible ? 

 

 

 

Le vieillissement et la durée de vie des organismes constituent une question biologique plus ardue qu'il n'y paraît. L'extraordinaire variabilité de la longévité des êtres vivants, des quelques heures de l'éphémère aux tortues centenaires des Galápagos, et même aux conifères géants millénaires...

 

 

 

L'étude du génome humain permet de connaître aujourd'hui une large proportion des gènes dont l'altération est susceptible d'entraîner l'apparition de syndromes dégénératifs. 

 

 

 

En mars 2004, la revue Nature publia un éditorial sur l'activité de la Chine en matière de recherche sur l'embryon, transfert nucléaire, isolement et caractérisation de cellules souches

 

 

 

La conjonction d'un contexte scientifique incertain, du caractère éthiquement sensible de l'embryon humain et des objectifs sans doute prometteurs de la technique, explique l'importance des controverses suscitées par l'idée du « clonage thérapeutique ». Du clonage animal au clonage...

 

 

 

L'Homme pourra-t-il, lui aussi, régénérer naturellement tout ou partie de son corps si complexe ? Pourrons-nous faire repousser des tissus ou même des organes entiers ? Les paralytiques pourront-ils remarcher ? Et, si l'on pousse plus loin, pourrons-nous vivre éternellement ? 

 

 

 

Cette page présente la seconde partie du tchat réalisé avec Axel Kahn, la première partie se trouve en page précédente. 

 

 

 

On n'arrête pas le progrès, et à force de chercher, on finit par trouver. Pas à pas, la médecine générative fait de nouvelles découvertes et nous rapproche du rêve d'immortalité. Mais pourra-t-elle un jour transformer ce rêve en réalité ? 

 

 

 

Nous remercions tout particulièrement notre parrain Axel Kahn pour ce dossier. Ces textes sont des extraits de son livre : Le secret de la salamandre