Santé

Don d'organe : retour sur les dernières greffes, prouesses de la médecine

ActualitéClassé sous :médecine , Journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe , et de reconnaissance aux donneurs

Jusqu'alors nommée Journée nationale du don d'organes et de la greffe, le 22 juin devient désormais la Journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe, et de reconnaissance aux donneurs. La campagne se recentre ainsi sur le bénéfice du don : la greffe. L'occasion de revenir sur les dernières greffes historiques.

Les journées dédiées au don d'organes permettent d'aborder le sujet, de répondre aux questions nombreuses du grand public. À l'image, le nombre de greffes réalisées par organe (code couleur en bas à gauche), de 1991 à 2011. © dondorganes.fr

La journée nationale consacrée à la greffe d'organes existe depuis l'année 2000. Elle permet, au fil des ans, de toucher un plus grand public et d'aborder le sujet du don d'organes de façon dédramatisée. Le message est simple et ouvert : le choix nous appartient. Si l'on souhaite devenir donneur d'organes à sa mort, il est nécessaire de le dire clairement. Discussion avec ses proches (parents, conjoint...), carte de donneur..., l'important est d'exprimer son souhait.

Depuis 1991, plus de 77.000 personnes ont bénéficié d'une greffe. Les progrès de la médecine permettent un plus grand nombre de transplantations chaque année (leur nombre a augmenté de 40 % en 20 ans) et un meilleur taux de survie. En 2011, 40.000 personnes étaient porteuses d'un greffon fonctionnel.

Le message du don d'organe est entendu mais il ne suffit pas pour l'instant pour raccourcir la liste d'attente des greffes. © dondorganes.fr

Greffes au XXIe siècle : de nombreuses premières mondiales

Si les premières greffes de tissus ont été réalisées au XIXe siècle, le monde de la transplantation est marqué par le siècle suivant qui verra les premières greffes d'organes : rein, cœur, poumon... Le principe est compris, la technique s'améliore de décennies en décennies et les progrès spectaculaires voient le jour au XXIe siècle, qui n'en est encore qu'à ses débuts mais qui promet des exploits futurs étonnants. Retour sur les dernières greffes réalisées.

La greffe et le don d'organe en questions-réponses

On ne sait pas toujours quelles sont les conditions pour être donneur d'organe, ou qui prend la décision finale. Futura-Sciences a regroupé des questions-réponses sur ce thème, pour éclaircir ces interrogations et d'autres.

Les greffes d'organes (cœur, foie, rein...) permettent de sauver des vies en remplaçant l'organe malade par un autre qui fonctionne beaucoup mieux. 

 

Donner son corps à la science et faire don de ses organes sont deux démarches bien différentes. 

 

En 2010, 16.000 personnes étaient en attente de don d'organes en France. Un donneur permet de greffer quatre personnes en moyenne, les organes les plus greffés étant le rein...

 

Les campagnes d'information sur le don d'organe sont de plus en plus médiatisées, pourtant une question est souvent posée : quelles sont les conditions pour être donneur d'organes ? 

 

Si vous décidez de prendre une carte de donneur d'organes, vous pouvez restreindre votre consentement à certains organes seulement. 

 

Si vous souhaitez porter une carte de donneur d'organes, vous pouvez l'obtenir en remplissant le formulaire de demande des associations France Adot ou Greffe de vie