Si aujourd’hui il n’est pas possible de ressusciter un corps cryogénisé, qui sait si cela sera possible un jour ? © Adrian Hillman, Fotolia

Santé

Cryogénisation : une femme congelée pour la première fois en Chine

ActualitéClassé sous :médecine , cryonie , cryogénie

La cryogénisation (ou cryonie) consiste à conserver dans le froid une personne récemment décédée dans l'espoir de la ressusciter un jour. Une femme de 49 ans a ainsi été cryogénisée dans deux mille litres d'azote liquide en Chine.

Zhan Wenlian voulait donner son corps à la science, comme le rapporte le Mirror. Elle est décédée en mai dernier d'un cancer du poumon à l'âge de 49 ans. Avec le consentement de son mari, son corps a été cryogénisé par l'entreprise Yinfeng Biological Group, à Jinan, en Chine. Sa dépouille est donc désormais conservée dans un grand réservoir contenant 2.000 L d'azote liquide, à une température de -196 °C.

Ce projet a été réalisé en collaboration avec l'université Shandong (hôpital Qilu) et une association américaine qui œuvre en faveur de la cryogénie (Alcor Life Extension Foundation).

Un refroidissement rapide pour conserver les tissus en bon état

La cryogénisation n'est pas vraiment une congélation car il faut éviter que des cristaux de glace se forment et détériorent les cellules. C'est plutôt un refroidissement rapide utilisant des molécules qui visent à préserver au mieux les tissus. Mais à l'heure actuelle, la possibilité de « ressusciter » un corps ainsi conservé relève de la science-fiction. La cryogénisation (ou cryonie) se base sur l'espoir qu'un jour les progrès de la médecine permettront de réaliser cette prouesse.

Le mari de Zhen Wenlian est confiant : « J'ai tendance à croire aux technologies nouvelles et émergentes, alors je pense qu'il sera complètement possible de la ressusciter ». Il espère aussi participer à une expérience similaire quand son heure sera venue : ainsi, si sa femme se réveille, elle ne se retrouvera pas seule...

Cela vous intéressera aussi

La cryogénisation peut-elle nous préserver de la mort ?  Actuellement dans le monde, environ 300 personnes attendent dans des caissons réfrigérées, en état de cryogénisation. Désireux d’échapper à la mort, ils espèrent un jour être réanimés par les progrès de la science. Arte et FutureMag ont interrogé Torsten Nahm, un partisan du projet, pour en savoir plus sur cette pratique.