Santé

Une clé du système immunitaire vient d'être découverte

ActualitéClassé sous :médecine , système immunitaire , thymus

-

Des chercheurs ont découvert un processus important dans le développement du système immunitaire : la glycosylation des récepteurs des thymocytes, les futurs lymphocytes T. Ce serait une étape critique dans la maturation de ces cellules. La découverte permettra de mieux comprendre comment sont sélectionnés les bons lymphocytes face à une agression.

Michael Demetriou, chercheur de l'université de Californie et co-auteurs de cette étude portant sur la sélection des lymphocytes dans le processus de maturation du système immunitaire. © Steve Zylius / UC Irvine

Le lymphocyte T est un globule blanc qui protège l'organisme en permettant l'élimination des cellules infectées ou cancéreuses. Le T de lymphocyte T vient de thymus, l'organe dans lequel s'effectue la maturation de ces globules. Les thymocytes, qui sont les précurseurs des lymphocytes T, naissent dans la moelle osseuse puis migrent vers le thymus. En fait, très peu de thymocytes deviennent réellement des lymphocytes T fonctionnels, car le processus est très sélectif !

Lors de leur maturation, les thymocytes expriment des récepteurs membranaires appelés récepteurs T ou TCR (T cell receptor) qui doivent reconnaître un antigène lié à une molécule du CMH (complexe majeur d'histocompatibilité). Les cellules en maturation subissent une sélection au cours de laquelle sont conservés les thymocytes capables de reconnaître un complexe CMH-antigène. Cependant, si la réaction est trop forte, le thymocyte est éliminé car il peut être auto-réactif. Des lymphocytes T qui réagiraient fortement à des antigènes du soi peuvent être responsables de maladies auto-immunes, comme la sclérose en plaques.

Certaines étapes de la sélection des thymocytes sont encore mal comprises. Cette étude parue dans la revue Nature Immunology, due à des immunologistes de l'université de Californie, révèle un processus important dans la formation du système immunitaire, et plus précisément la maturation des lymphocytes T.

Le thymus, ici au centre, est un organe glandulaire permettant la maturation de thymocytes en lymphocytes T. © LearnAnatomy, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0

La glycosylation associée au destin des thymocytes

La glycosylation est un processus biochimique au cours duquel un sucre s'attache à une protéine. Dans ces travaux, les chercheurs ont observé des changements dans la glycosylation des récepteurs T pendant le développement des lymphocytes T ; des changements qui influencent la façon dont ces thymocytes réagissent aux antigènes associés au CMH. Les variations portaient sur des branchements N-glycane ; ceux-ci seraient nécessaires à une sélection positive des thymocytes. La glycosylation jouerait donc un rôle dans leur destin.

La glycosylation expliquerait aussi la formation de lymphocytes T auto-réactifs qui, une fois sortis du thymus, peuvent s'attaquer aux antigènes de l'organisme.

Pour Michael Demetriou, l'un des auteurs de l'article, c'est une découverte importante pour la compréhension de la maturation du système immunitaire : « la manière dont les lymphocytes T sont sélectionnés pour leur réactivité aux antigènes a été longtemps une énigme, et ici nous avons fait une avancée majeure dans la compréhension de la façon dont s'opère cette sélection ».