Santé

En bref : les gels antibactériens sont-ils dangereux ?

ActualitéClassé sous :médecine , gel antibactérien , savon

-

Les gels antibactériens peuvent donner aux utilisateurs un faux sentiment de protection. La Food and Drug Administration (FDA) les soupçonne également de provoquer des résistances bactériennes et d'être des perturbateurs endocriniens. Elle vient donc d'imposer aux fabricants de démontrer leur efficacité et leur absence d'effets nocifs.

Pour un lavage des mains efficace à l’eau et au savon, l’OMS recommande de frotter pendant 40 à 60 secondes : le dessus, les paumes, entre les doigts, les ongles et les poignets. La même opération doit être effectuée avec une solution hydro-alcoolique, jusqu'à ce que le produit ait complétement séché. © Marmotto, Flickr, cc by nc sa 2.0

Depuis quelques années, les gels antibactériens se sont invités dans notre quotidien. Si on en croit la publicité, ils seraient beaucoup plus efficaces qu'un simple lavage de main au savon pour lutter contre les infections virales et bactériennes. La FDA n'est pourtant pas très convaincue par ces produits. Elle vient d'imposer aux fabricants de démontrer leur utilité et de prouver qu'ils ne sont pas nocifs pour la santé. Dans le cas contraire, ces gels devront être reformulés ou étiquetés différemment. Cette règle ne s'applique pas aux solutions hydro-alcooliques (SHA) utilisées dans les hôpitaux, qui ont quant à elles prouvé leur efficacité dans la prévention des infections nosocomiales.

Les inquiétudes de la FDA ne datent pas d'hier. Elles s'appuient sur plusieurs études scientifiques ayant montré que certains ingrédients contenus dans les gels antibactériens, par exemple le triclosan et le triclocarban, pouvaient poser des risques sanitaires tels que des résistances bactériennes et des dérèglements hormonaux chez les animaux. « Les savons antibactériens sont régulièrement utilisés à la maison, au travail ou à l'école, explique Janet Woodcock, la directrice du Center for Drug Evaluation and Research de la FDA. Nous voulons être certains que cet usage intensif n'est pas nocif pour la santé. »

Les experts de la FDA rappellent que le lavage des mains classique est une façon très efficace de se protéger contre les maladies et de limiter la transmission des germes à l'entourage. En l'absence d'eau, ils recommandent d'utiliser un produit antibactérien contenant au moins 60 % d'alcool, comme ceux utilisés en milieu hospitalier. Cependant, ces solutions ne sont pas efficaces lorsque les mains sont visiblement sales et ne doivent pas être utilisées sur des plaies.