Santé

Des aveugles pourraient voir... avec des sons

ActualitéClassé sous :médecine , aveugle , aveugle de naissance

Par Janlou Chaput, Futura

Grâce à des sons, des aveugles de naissance ont réussi à distinguer les formes de visages, des figures géométriques ou même des mots grâce à un système de vision sonore.

L'œil n'est qu'un moyen comme un autre pour intégrer dans le cerveau des formes et des figures. Mais la région du cerveau spécialisée dans l'analyse de ces données est également sensible à l'audition. Alors pourquoi ne pourrait-on pas voir avec les oreilles ? © feastoffun, cc by nc sa 2.0

Chez les aveugles de naissance, le cortex visuel ne peut se développer de façon normale, au point qu'il sera impossible ultérieurement de retrouver la vue, même en cas de correction de la cécité. Mais des aveugles ont pu accéder à une sorte de vision, décrire des objets et même identifier des lettres et des mots écrits, grâce à un dispositif dit de substitution sensorielle (SSD), transformant les images en sons. 

C'est ce que détaille une étude réalisée au centre de neurosciences Edmond et Lily Safra (université hébraïque, Jérusalem) et qui vient d'être publiée dans la revue Neuron. Cette étude a été conçue par ces chercheurs israéliens, qui ont réalisé la partie expérimentale, avec l'appui scientifique des spécialistes français de neuro-imagerie cognitive de l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) et de NeuroSpin

Concrètement, le dispositif comprend une petite caméra vidéo incorporée à des lunettes, un ordinateur portable (ou un smartphone) transformant l'image en sons. Par exemple, une ligne oblique sera transformée en un son plus ou moins aigu (ou plus ou moins grave) en fonction de son inclinaison. Le même principe permet de coder sous forme auditive des images beaucoup plus complexes. 

Des aveugles de naissance qui voient avec leurs oreilles

Avec ce système, les aveugles peuvent atteindre une acuité visuelle meilleure que celle qui définit la cécité selon les critères de l'OMS

Après seulement 70 heures d'un entraînement spécialisé, les aveugles parviennent à classer correctement des images en différentes catégories (visages, maisons, etc.). Ils peuvent également percevoir d'autres informations importantes, comme la localisation des personnes présentes dans la pièce ou quelques expressions faciales. Ils parviennent même à lire des lettres et des mots.

Les personnes aveugles compensent déjà leur déficit de vision par les autres sens, comme le toucher, qui leur permet de lire l'écriture braille ou de se déplacer à l'aide d'une canne par exemple. Les sons peuvent aussi les aider. © Anna Moritz, Fotopédia, cc by nc 2.0

Au-delà des performances promises par ce système, les chercheurs de l'université hébraïque ont cherché à comprendre ce qui se passe dans le cerveau des aveugles lorsqu'ils apprennent ainsi à voir grâce aux sons. Ils ont pour cela eu recours à l'IRM fonctionnelle et mis en évidence que les aveugles savent déjà analyser des images.

Des sons qui activent le cortex visuel

En particulier, ils ont montré que les régions du cortex normalement dédiées à la perception visuelle, dont l'utilité est incertaine chez les sujets aveugles, sont fortement activées lors de la vision sonore de visages, de maisons, de mots, etc. 

Non seulement le cortex visuel s'active, mais en outre il montre une spécialisation fonctionnelle normale pour les différentes catégories d'objets. Ainsi, chez les sujets voyants, une région bien précise du cortex visuel de l'hémisphère gauche (connue sous le sigle de VWFA, visual word form area) est connue pour s'activer plus fortement lors de la perception de chaînes de lettres que lors de la perception d'autres types d'objets. Or c'est très exactement la même région qui s'active lorsque les sujets aveugles lisent des lettres grâce au dispositif de vision sonore.

Réveiller le cerveau des aveugles pour leur donner la vue

« Le fait que cette spécialisation pour la lecture se développe après seulement quelques heures d'entraînement met en évidence un degré remarquable de plasticité cérébrale », explique Stanislas Dehaene (centre d'imagerie NeuroSpin). Ces résultats soutiennent l'idée que le cortex dit visuel est en réalité spécialisé pour l'analyse des formes des objets, et qu'il peut exercer cette fonction sur une entrée visuelle (comme c'est en général le cas) mais aussi, en cas de besoin, sur une entrée auditive ou tactile.

« Ces résultats suggèrent qu'il pourrait être possible, moyennant une technologie et une réadaptation appropriées, de réveiller certaines régions cérébrales et d'accéder à certains aspects du monde visuel, même après des années, voire une vie entière, de cécité », conclut Laurent Cohen (ICM).

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.