Santé

Grippe saisonnière : coup d'envoi à la campagne de vaccination

ActualitéClassé sous :maladie , grippe , vaccin

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a été lancée jeudi avec comme objectif de protéger les dix millions de personnes à risque en France, ont annoncé les autorités sanitaires. Cette campagne, active jusqu'au 31 janvier, s'adresse en priorité aux plus de 65 ans, aux femmes enceintes et aux malades.

Le vaccin est pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale pour les plus de 65 ans, les femmes enceintes et les personnes atteintes de certaines malades chroniques et d'obésité sévère. © Nikolay Litov, shutterstock.com

Durant la saison 2013-2014, 661 cas graves de grippe avec admission en service de réanimation ont été recensés. Dans 16 % des cas, ces personnes sont décédées, selon l'Institut de veille sanitaire (INVS). Ces chiffres sont comparables à ceux des années précédentes : 780 cas graves recensés en 2010-2011, 326 en 2011-2012 et 818 en 2012-2013.

Les personnes âgées de plus de 65 ans ont constitué la très grande majorité des cas graves (76 %) l'an passé, comme les années précédentes. Il s'agit d'ailleurs en grande partie de personnes qui n'étaient pas vaccinées (79 %).

2.000 décès évités chaque année grâce au vaccin antigrippe

« Chaque hiver, la grippe saisonnière touche des millions de personnes en France, pouvant entraîner des complications graves chez les personnes fragiles et un nombre élevé de décès » rappellent le ministère de la Santé et l'assurance maladie dans un communiqué commun. Le vaccin demeure un moyen sûr et efficace pour protéger les personnes les plus à risque contre la grippe saisonnière, avec une prise en charge à 100 % par la Sécurité sociale pour les plus de 65 ans, les femmes enceintes et les personnes atteintes de certaines malades chroniques et d'obésité sévère.

L'Institut de veille sanitaire estime à 2.000 le nombre de décès évités chez les seniors chaque année grâce au vaccin. En 2013, le nombre des personnes vaccinées a atteint 5,31 millions, soit +1,7 % par rapport à 2012. Mais parallèlement, la proportion des personnes à risque vaccinées a reculé, avec un taux de couverture vaccinale de 48,9 % contre 50,1 % en 2012, essentiellement en raison du vieillissement de la population (plus grand nombre de personnes de plus de 65 ans).

Une meilleure couverture vaccinale permettrait d'augmenter l'impact du vaccin contre la grippe : outre le bénéfice direct pour la personne vaccinée, elle permet aussi une meilleure protection collective. Le ministère appelle à une mobilisation forte des professionnels de santé qui sont d'ailleurs eux-mêmes au contact de personnes à risque.

Une campagne d'information lancée jeudi par l'assurance maladie rappelle la gravité de la grippe et l'intérêt de la vaccination avec comme slogan « La grippe, ce n'est pas rien. Alors, je fais le vaccin ».