Santé

L'Union européenne approuve trois lignées de maïs génétiquement modifié

ActualitéClassé sous :génétique , maïs ogm , autorisation

Le 13 janvier dernier, la Commission européenne a autorisé l'utilisation de trois lignées de maïs génétiquement modifié. Des trois, deux (GA21 et MON863) peuvent à présent être employées comme aliments et ingrédients alimentaires, tandis que la troisième (MON863x810) peut à présent être utilisée pour l'importation et la transformation industrielle. La culture de ces lignées de maïs est interdite en Europe.

La chrysomèle des racines du maïs

Cette autorisation met fin à un moratoire de six mois sur les produits génétiquement modifiés imposé en mai 2004 par l'UE. Les décisions prises sur ces produits portent le nombre total de souches génétiquement modifiées approuvées par l'UE à 9.

Les trois lignées de maïs peuvent seulement être utilisées en accord avec les règles communautaires d'étiquetage et de traçabilité. Dès lors, tout produit les contenant devra mentionner clairement s'il contient des ingrédients génétiquement modifiés.

Monsanto a salué la décision de l'UE. Son vice-président pour la production de cultures aux Etats-Unis, Ernesto Fajardo, a déclaré: "Ces décisions sont de grandes nouvelles pour les plus de 200 producteurs de semences et dizaines de milliers d'agriculteurs américains qui cultivent des hybrides de maïs améliorés grâce à la biotechnologie."

Eric Gall, conseiller politique sur les OGM pour Greenpeace, s'est dit extrêmement préoccupé par le fait que la production de telles souches de maïs pourra "contaminer" les souches organiques et a ajouté que "Greenpeace s'inquiète notamment de la sûreté du maïs MON863, qui a occasionné des problèmes de santé chez les rats".

La décision de la Commission a été prise à la suite des demandes d'autorisation introduites par le producteur de maïs Monsanto. Le maïs GA21 est résistant à l'herbicide Roundup, le maïs MON863 est modifié de façon à résister à la chrysomèle des racines du maïs et le MON863x810 contient un gène de résistance à la chrysomèle des racines du maïs et à certains autres insectes.

Le GA21 et le MON863 sont les deux derniers OGM à être autorisés par le règlement relatif aux nouveaux aliments (258/97) qui, depuis le 18 avril 2004, a été remplacé par le règlement 1829/2003 concernant les denrées alimentaires et les aliments pour animaux génétiquement modifiés. Le MON863x810 est la quatrième lignée génétiquement modifiée à être autorisée par la directive 2001/18 relative à la dissémination volontaire d'OGM dans l'environnement.

La Commission a déclaré avoir pris cette décision après avoir constaté l'absence d'une majorité au sein du Conseil en faveur ou en défaveur de cette autorisation.