Commencer l'école à 8 h, ce serait trop tôt pour les ados ! © blanke1973, Fotolia

Santé

Rentrée scolaire : l'école commence-t-elle trop tôt pour les ados ?

ActualitéClassé sous :enfant , Sommeil , vie

Et si on parlait rythmes scolaires ? Non pas de la semaine de quatre jours ou quatre jours et demi en primaire, mais de l'heure du début des cours dans le secondaire. D'après une étude canadienne, les ados réussiraient mieux à l'école en commençant à 9 h 30 plutôt qu'à 8 h le matin.

  • Pendant la puberté, l'horloge circadienne se décale.
  • Les adolescents trouvent généralement leur sommeil entre 23 h et 8 h.
  • Un début des cours plus tardif permettrait aux jeunes de mieux dormir, et donc de mieux réussir scolairement.

D'après certaines recherches, les ados qui manquent de sommeil réussissent moins bien à l'école, ont plus de problèmes de santé (obésité, diabète, hypertension), risquent plus la dépression, l'anxiété, des problèmes de comportement mais aussi des blessures lors d'accidents. Si le sommeil est si important pour la réussite scolaire, à quelle heure faudrait-il commencer les cours pour que les jeunes soient suffisamment en forme le matin ?

Pour le savoir, des chercheurs de l'université McGill, au Canada, ont utilisé des données portant sur 29.635 jeunes âgés de 10 à 18 ans et provenant de 362 établissements scolaires canadiens. L'heure du début des cours au Canada varie entre 8 h et 9 h 30, avec une moyenne à 8 h 43. Les jeunes dormaient en moyenne 8 heures et 36 minutes les jours de semaine ; 69 % respectaient les recommandations sur le sommeil et 60 % disaient être fatigués le matin.

À chaque fois que l'heure de démarrage des cours était repoussée de 10 minutes, cela faisait gagner aux jeunes 3,2 minutes de sommeil et 1,6 % de probabilité de dormir assez. Frank Elgar, un des auteurs de l'étude, s'exprime dans un communiqué : « Nous avons trouvé une forte association entre des heures de début d'école tardives et un meilleur sommeil pour les adolescents ». Les jeunes qui commençaient les cours plus tard dormaient plus longtemps, respectaient plus souvent les recommandations sur le sommeil et étaient moins fatigués le matin. 

L'étude montre que l'horaire de 9 h 30 était celui qui était le plus bénéfique pour les adolescents : en moyenne, en commençant les cours à 9 h 30, les jeunes dormiraient 8 heures et 55 minutes, ce qui fait que les trois quarts d'entre eux respecteraient les recommandations pour le sommeil. Avec des cours à 8 h, la durée de sommeil serait de 8 heures et 26 minutes et seulement 64 % des ados dormiraient suffisamment.

À la puberté, le corps évolue, le rythme biologique aussi. Le sommeil se cale souvent entre 23 h et 8 h. © william87, Fotolia

Des cours plus tard pour mieux dormir à la puberté

Ces résultats suggèrent que même un petit décalage des horaires de début des cours pourrait avoir un impact important sur le sommeil des ados. Les chercheurs expliquent dans leur article que la puberté conduit à des changements biologiques qui décalent le rythme circadien de deux heures environ. La période naturelle de sommeil se situe alors entre 23 h et 8 h, ce qui explique qu'un début des cours à 9 h 30 soit plus approprié. Démarrer les cours à 8 h entre en conflit avec l'horloge interne des ados.

Les adolescents luttent contre la biologie pour aller à l'école à temps.

C'est ce qu'explique Geneviève Gariépy, principale auteur de cette étude : « Alors que les adolescents traversent la puberté, leur horloge circadienne est retardée de deux à trois heures. Au moment où ils atteignent le niveau secondaire, s'endormir avant 23 h devient biologiquement difficile, et se réveiller avant 8 h est un combat. Les adolescents luttent contre la biologie pour aller à l'école à temps ».

Elle conclut : « Il est temps que nous discutions de l'heure du début de l'école au Canada ». Et en France ? Dans l'Hexagone, collégiens et lycéens démarrent souvent leur journée vers 8 h. D'après une enquête de 2013, le temps effectif du sommeil des 15-19 ans ne serait que de 7 heures et 37 minutes ; 30 % des jeunes de cette tranche d'âge manqueraient de sommeil.

Ces résultats sont parus dans la revue Journal of Sleep Research.

Nao, le robot qui aide les enfants à l’école  Des chercheurs de l’école polytechnique de Lausanne, en Suisse, ont eu l'idée d'utiliser le robot Nao pour aider les enfants dans les écoles. L'androïde accompagne les bambins non pas en devenant leur professeur mais leur élève. Découvrez en vidéo l'étonnante utilisation de ce robot.