Les médecins ont réalisé une opération du cœur avec un cathéter, ce qui évite d’ouvrir le thorax. © Penn State, Flickr, CC by-nc 2.0

Santé

Première européenne : trois enfants opérés du cœur sans ouvrir le thorax

ActualitéClassé sous :coeur , cathéter , chirurgie cardiaque

Trois enfants nés avec des malformations cardiaques ont été traités par une chirurgie utilisant le cathétérisme (c'est-à-dire en introduisant un cathéter dans les vaisseaux), sans opération à cœur ouvert. Pour cela, les médecins du CHU de Toulouse ont été aidés par le logiciel 3D Echonavigator qui fusionne des images obtenues par échographie et rayons X.

Jusqu'à présent, pour traiter une anomalie congénitale du cœur chez l'enfant, les chirurgiens utilisaient une chirurgie cardiaque conventionnelle, à cœur ouvert. Une opération qui serait bien moins contraignante si elle pouvait se faire par cathétérisme cardiaque, comme cela se pratique déjà parfois chez l'adulte : il s'agit alors d'introduire un cathéter dans les vaisseaux pour aller jusqu'aux cavités du cœur, pour diagnostiquer le problème et le traiter par une intervention.

Or, pour la première fois en Europe, au CHU de Toulouse, une telle opération a pu être réalisée sur des enfants qui souffraient d'une malformation cardiaque. Les médecins ont utilisé un logiciel 3D ayant déjà servi pour des interventions chez des adultes : le logiciel Echonavigator, mis au point par Philips. Il permet de visualiser le cœur par échographie et les images aux rayons X de l'intervention. L'opération peut donc se dérouler par voie percutanée, en passant une sonde par un vaisseau.

Deux premiers enfants ont été opérés le 6 novembre 2015 dans la salle de cathétérisme de l'hôpital des enfants du CHU de Toulouse. Ils ont été réveillés immédiatement après l'intervention, sans passer en réanimation, et ont pu regagner leur domicile 36 heures plus tard. La première intervention a porté sur une fillette de 5 ans qui avait un trou intraventriculaire : Echonavigator a permis de traiter l'enfant par voie endovasculaire pour fermer la communication entre ventricules. La même intervention a été réalisée sur un petit garçon de 6 ans. Le 27 novembre, une autre petite fille de 9 ans a été traitée pour un problème de communication entre oreillettes.

Le logiciel Echonavigator permet de visualiser en même temps le cœur en 3D et l’image de l’intervention par cathéter, guidée aux rayons X. © Philips Communications, Flickr, CC by-nc-nd 2.0

Une meilleure récupération du patient et moins de complications

Dans un communiqué, le CHU de Toulouse explique que la technique employée apporte « un confort, une sécurité et un guidage du geste ». Pour Philippe Acar, responsable de l'équipe médicale du pôle enfants du CHU de Toulouse, « la fusion entre rayons X et ultrasons est une véritable révolution technologique. Voir le cœur en trois dimensions permet de décrire précisément la malformation cardiaque de l'enfant ».

Cette nouvelle technologie s'inscrit dans le cadre d'un projet européen ; une quarantaine d'enfants doivent en bénéficier avant qu'elle ne soit proposée dans d'autres hôpitaux.

L'utilisation de la chirurgie par cathétérisme aidée par un logiciel 3D présente de nombreux avantages par rapport à une chirurgie cardiaque classique : une intervention et une anesthésie plus courtes, moins de rayonnements, pas de circulation extracorporelle pendant l'intervention, une meilleure récupération du patient, un séjour raccourci, l'absence de cicatrice sur le thorax et moins de complications (infections, hémorragies...).