Gare aux excès de vitamine B ! © lucaar, Fotolia

Santé

La vitamine B, à fortes doses, augmenterait le risque de cancer du poumon

ActualitéClassé sous :cancer , cancer du poumon , vitamine B6

Les hommes absorbent des doses élevées de vitamines B6 et B12 sur de longues périodes auraient deux à quatre fois plus de risque de cancer du poumon. C'est surtout vrai chez les fumeurs, et les femmes ne seraient pas concernées.

Dans un article paru dans la revue Journal of Clinical Oncology, des chercheurs de l'université d'État d'Ohio ont analysé les données de plus de 77.000 personnes âgées de 50 à 76 ans. Les participants faisaient partie de la cohorte VITamins And Lifestyle (VITAL), dont l'objectif est d'étudier le lien entre les compléments en vitamines ou minéraux, et le risque de cancer. La période d'étude a duré 10 ans. 808 cancers invasifs du poumon ont été recensés.

Chez les femmes, une complémentation en vitamine B6, folates et vitamine B12 n'était pas associée au risque de cancer du poumon. Mais chez les hommes, l'utilisation des vitamines B6 et B12 en compléments (mais pas sous forme de multivitamines) était associée à une augmentation de 30 à 40 % du risque de cancer du poumon.

Les vitamines B6 et B12 augmentent le risque des fumeurs

Par rapport à ceux qui ne prenaient pas de compléments de vitamine B, les hommes qui prenaient plus de 20 mg de vitamine B6 et 55 µg de vitamine B12 sur 10 ans doublaient leur risque de cancer du poumon. Le risque était encore plus élevé chez les fumeurs : ceux qui prenaient plus de 20 mg de vitamine B6 avaient trois fois plus de risque de cancer du poumon ; ceux qui prenaient au moins 55 µg de vitamine B12 avaient quatre fois plus de risque. Comme il s'agit d'une étude d'observation, elle met en évidence une association entre les compléments et le cancer du poumon, mais elle ne prouve pas de lien de cause à effet.

Ces résultats suggèrent donc que les compléments en vitamine B ne protègent pas du cancer du poumon, et pourraient même se révéler nocifs. Dans un communiqué, Theodore Brasky, principal auteur de ces travaux, conclut : « nos données montrent que la prise de fortes doses de B6 et B12 sur une très longue période de temps pourrait contribuer aux taux d'incidence du cancer du poumon chez les fumeurs masculins ».

Interview : le tabac responsable d’au moins 17 types de cancers  Il est avéré que fumer augmente les risques de développer un cancer du poumon, mais pas seulement. Le tabac est à l’origine d’au moins seize autres cancers. Futura-Sciences a rencontré Paul Hofman, directeur du laboratoire de pathologie de Nice et chercheur pionnier dans la détection du cancer du poumon, pour en savoir plus sur les risques encourus par les fumeurs.