Santé

En bref : le risque de mortalité se lit sur les rides des femmes

ActualitéClassé sous :biologie , ride , rides sur la peau

Pas besoin de lire les lignes de vie de la paume de la main pour évaluer l'espérance de vie. Les femmes les moins ridées ont moins de risques d'être touchées par les maladies cardiovasculaires, et donc présentent une espérance de vie plus longue. On ne peut pas en dire autant des hommes.

Les femmes qui paraissent naturellement plus jeunes que leur âge ont moins de risque de mortalité cardiovasculaire. © Stefanolunardi, shutterstock.com

Les femmes qui ne font pas leur âge auraient un risque plus faible de maladie cardiaque et d'AVC et seraient plus susceptibles de survivre à celles qui sont nées la même année, mais qui affichent plus de rides, comme l'indique une étude parue récemment aux Pays-Bas. Des chercheurs du centre médical de l'université de Leyde, associés à des scientifiques industriels d'Unilever, se sont intéressés au cas de 260 femmes. Ces dernières ont été divisées en deux groupes selon leur risque de maladie cardiaque, élevé ou bas.

Les scientifiques ont évalué les signes de vieillissement des femmes en analysant leur visage et les rides sur l'intérieur du bras, une partie du corps moins susceptible d'afficher des signes de vieillissement prématuré en comparaison avec le visage. Les résultats de cette étude, parue dans la revue Journals of Gerontology, montrent que les femmes moins ridées et à l'apparence plus juvénile ont une tension plus basse et un risque cardiaque moins élevé.

Lors d'une étude précédente, menée cette fois sur des hommes, des scientifiques n'avaient pas noté d'association visible entre l'apparence des rides et leur tension, mais ils avaient découvert que les hommes provenant de familles où l'espérance de vie était élevée tendaient à avoir l'air plus jeune que les hommes du groupe témoin du même âge.