Les personnes nées en automne ou en hiver sont plus souvent allergiques. La faute à l’épigénétique. © Voyagerix, Shutterstock

Santé

Dis-moi quel mois tu es né, je te dirai si tu as des allergies

ActualitéClassé sous :Allergies , eczéma , mois de naissance

Marie-Céline Jacquier, Futura-Sciences

Les enfants nés en automne ont plus de risque d'eczéma et ceux nés en automne et en hiver risquent plus l'asthme. Ce lien entre allergies et saison de naissance s'expliquerait par une modification de l’ADN.

Avec l'épigénétique, l'environnement d'un individu, comme son alimentation, le stress auquel il est soumis affecte la méthylation de l'ADN. À long terme, cela peut avoir un effet sur l'expression des gènes et donc sur des maladies. Or, il a été observé que la saison de naissance influence différents paramètres : la taille de l'individu, sa longévité, mais aussi le risque d'allergie. Cependant, le mécanisme biologique n'est pas clair.

Dans une étude parue dans la revue Allergy, des chercheurs de l'université de Southampton, au Royaume-Uni, ont étudié l'association entre la saison de naissance, la méthylation de l'ADN et les allergies. L'étude a porté sur une cohorte de 367 participants âgés de 18 ans, nés sur l'île de Wight. Les résultats sont les suivants : les personnes nées en automne ont un risque accru d'eczéma par rapport à celles qui sont nées au printemps ; les personnes natives d'automne et d'hiver ont plus de risque de développer de l'asthme.

Les chercheurs ont trouvé des marqueurs épigénétiques, notamment des méthylations de l’ADN associées à la saison de naissance et qui étaient toujours présentes 18 ans plus tard. L'équipe a pu faire le lien entre ces marqueurs et la maladie allergique. La méthylation associée à la saison était absente chez les nouveau-nés, ce qui suggère qu'elle apparaît plus tard.

L’environnement peut modifier l’ADN par épigénétique. © Sergey Nivens, Shutterstock

La méthylation de l’ADN explique l’effet de la saison sur l’allergie

John Holloway, auteur de ces travaux, a expliqué : « Nous savons que la saison de naissance a un effet sur les gens tout au long de leur vie. Par exemple, en général, les personnes nées en automne et en hiver ont un risque accru de maladies allergiques telles que l'asthme. Cependant, jusqu'à présent, nous ne savions pas comment les effets pouvaient être de si longue durée. Les marques épigénétiques sont fixées sur l'ADN et peuvent influencer l'expression des gènes (le processus par lequel des gènes spécifiques sont activés pour produire une protéine nécessaire) pendant des années, peut-être même dans la génération suivante. Notre étude a lié des marques épigénétiques spécifiques avec la saison de naissance et le risque d'allergie ».

Si cette étude montre que la méthylation de l'ADN à l'âge adulte est associée à la saison de naissance, d'autres mécanismes pourraient être impliqués.

Pour un autre auteur, Gabrielle Lockett, « cela peut paraître comme un horoscope par les saisons mais maintenant nous avons des preuves scientifiques sur la façon dont cet horoscope pourrait fonctionner ». La température, le niveau d'ensoleillement, l'alimentation pourraient jouer un rôle dans cette influence de la saison sur la santé.

Du venin pour traiter le diabète, l'obésité et les allergies  Dans le sud de la Belgique, une équipe de recherche travaille sur un sujet un peu particulier. En utilisant du venin prélevé sur des animaux sauvages, des scientifiques espèrent développer des traitements contre le diabète, les allergies ou encore l’obésité. La chaîne Euronews nous en dit plus au cours de cet épisode de Futuris. 

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.