Santé

En bref : les salmonelles, clés de la lutte contre l’asthme ?

ActualitéClassé sous :Allergies , asthme , voie respiratoire

Souvent à la une des journaux, les salmonelles sont responsables d'infections intestinales assez sévères. Ces bactéries ne sont pas pour autant complétement néfastes et limitent l'inflammation des voies respiratoires chez la souris. Des chercheurs allemands ont analysé cette propriété et voudraient s'en inspirer pour mettre au point un cocktail probiotique contre l'asthme.

Les salmonelles appartiennent au genre des entérobactéries Salmonella. Elles provoquent deux types de maladies : des gastro-entérites par intoxication alimentaire (salmonelloses), et des fièvres typhoïdes et paratyphoïdes. Elles diminuent également l’inflammation au niveau des bronches, une caractéristique qui pourrait servir à la lutte contre les maladies respiratoires chroniques. © NIAD, Flickr, cc by 2.0

Maladie respiratoire, l'asthme touche un nombre de plus en plus élevé d'individus. Selon le ministère des affaires sociales et de la santé, cette pathologie atteindrait plus de trois millions de personnes en France et serait responsable d'environ 2.000 décès par an. Heureusement, plusieurs médicaments efficaces peuvent libérer les bronches rapidement lors d'une crise. Cependant, leur imprévisibilité rend la vie quotidienne stressante et de nouvelles solutions sont nécessaires pour réduire leur incidence.

Depuis quelques années, les chercheurs dévoilent peu à peu le rôle crucial des milliards de bactéries qui peuplent nos intestins sur la santé. Ils participeraient notamment à la prévention contre l'asthme. C'est ainsi que les enfants possédant un chien sont mieux protégés contre cette maladie respiratoire. En effet, leur flore intestinale rencontre plus facilement les bactéries de l'environnement ce qui permettrait à l'organisme de mieux lutter contre les allergies. Une étude récente a également montré qu'un régime alimentaire riche en fibres influençait la composition du microbiote digestif et diminuait le risque d'asthme. Mais comment ? Dans une nouvelle recherche, publiée dans la revue Infection and Immunity, des scientifiques de l'Hannover Medical School (Allemagne) apportent des éléments de réponse. Leurs résultats montrent comment une infection bactérienne peut moduler la réponse inflammatoire au niveau des bronches et réduire le risque d'asthme.

« Lorsqu'une souris est infectée par Salmonella typhimurium, l'agent responsable de la salmonellose, ses voies respiratoires sont mieux protégées contre l'inflammation ce qui limite l'apparition de l'asthme », raconte Venkateswaran Ganesh, le principal auteur de l'étude. En analysant ce phénomène en détail, les auteurs ont montré que la présence de salmonelles dans l'organisme activait la production de certaines cellules immunitaires et régulait l'activité des lymphocytes T auxiliaires. Ces derniers se mettent alors à fabriquer moins d'interleukine 4, une cytokine impliquée dans l'inflammation. « Cette découverte pourrait conduire à la mise au point de traitements probiotiques contre l'asthme, explique le chercheur. Bien sûr, on n'utiliserait pas les salmonelles qui peuvent être dangereuses pour la santé, mais d'autres bactéries capables de moduler l'immunité sans engendrer d'effets néfastes. »