Planète

Un nouveau récif sous-marin grâce à des poteaux électriques

VidéoClassé sous :Sous la mer , Environnement , biodiversité

Des habitats pour la faune marine au large de la Réunion ont été créés artificiellement là où il en manquait depuis la disparition de nombreux récifs coralliens. Les structures composées d'anciens poteaux électriques sont devenues le théâtre d'une biodiversité marine retrouvée.

Que faire des vieux poteaux électriques en béton ? À la Réunion, plutôt que de les détruire, une solution de recyclage simple et bienvenue pour la biodiversité marine locale a été trouvée. En partenariat avec le CRPMEM (Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins), EDF a choisi d'en déposer plusieurs au fond des lagons au large de la ville de Saint-Paul où se concentrent 80 % des récifs coralliens de l'île. Ils n'ont pas été simplement coulés bien sûr. Ils ont été assemblés pour former des structures qui composent en quelque sorte des récifs coralliens artificiels, dans un environnement où malheureusement, ils ont tendance à disparaître.

La biodiversité locale se restaure

C'est donc plutôt une bonne nouvelle pour la vie marine qui, d'après les observations, repeuple progressivement les eaux chaudes et turquoise de l'île volcanique là où ces poteaux de béton sont disposés. Chacun de ces îlots artificiels représente une petite cité où divers poissons et crustacés peuvent s'y réfugier, se reposer, laisser leurs œufs. Ainsi faune et végétation colonisent peu à peu ces poteaux disgracieux, les habillent de nouvelles matières et couleurs, créant des univers où la vie foisonne de nouveau.