Planète

Interview 4/5 : les opportunités de l'énergie marémotrice

VidéoClassé sous :énergie renouvelable , énergie verte , énergie marémotrice

L'exploitation des énergies marines est assez ancienne. Que ce soit grâce à des turbines, des hydroliennes ou des procédés plus modernes comme le Searev ou le Pelamis, la mer est capable de nous pourvoir en électricité. Jean-Luc Wingert, ingénieur-conseil en énergie et environnement, nous en dit plus sur ces procédés.

D'où vient l'utilisation de l'énergie marémotrice ?

À l'origine, il existait le moulin à marée. Le principe est assez simple : on laisse la marée entrer dans un petit estuaire que l'on bloque par la suite. Lorsque la marée redescend, elle passe par un moulin qui va récupérer l'énergie. Par la suite, le procédé s'est modernisé en remplaçant le moulin par des turbines. En France, l'usine marémotrice de la Rance fonctionne sur ce principe. L'intérêt de la marée est d'être prévisible, donc les rendements de production électrique le deviennent aussi. Un autre procédé pour récupérer l'énergie tient aux hydroliennes, qui fonctionnent comme des éoliennes mais exploitent les courants marins.

La houle est-elle une source d’énergie renouvelable exploitable ?

La récupération de la houle peut se faire sur la côte ou en pleine mer. Le Pelamis et le Searev sont les deux systèmes qui ont actuellement le plus gros potentiel. Le Pelamis est une structure flottante ressemblant à un serpent (d'où son nom, emprunté au monstre marin mythique des Grecs). Ses quatre cylindres reliés par des vérins se plient avec la houle, créant de l'électricité. Le Searev (Système électrique autonome de récupération de l'énergie des vagues) est un flotteur contenant un balancier qui se déplace avec la houle et génère ainsi de l'énergie. L'avantage du Searev est qu'il est plutôt robuste, une qualité importante pour résister aux tempêtes.

La pleine mer est-elle une nouvelle voie de recherche ?

Il existe d'autres sources d'énergies marines. L'énergie thermique ou la pression osmotique sont, par exemple, d'autres voies donnant actuellement lieu à des recherches.