Planète

Une cellule magnétosensible perd le nord

VidéoClassé sous :zoologie , orientation , truite

-

Une suspension de cellules olfactives de truite a été soumise à un champ magnétique tournant, les unités de la vie réalisant alors des rotations sont donc magnétosensibles.

Les salmonidés seraient capables de percevoir le champ magnétique terrestre au niveau de leur nez. Pour tester cette hypothèse, des chercheurs ont prélevé du tissu olfactif chez la truite arc-en-ciel Oncorhynchus mykiss. Les cellules ont ensuite été individualisées, grâce à de la papaïne, puis soumises à un champ magnétique tournant. Celles qui ont bougé, en moyenne 1 sur 10.000, sont donc magnétosensibles. © Eder et al. 2012, Pnas