Planète

5 paysages incroyables sur Terre : à voir absolument !

VidéoClassé sous :Voyage , USA , Chine

Découvrez cinq spectacles stupéfiants offerts par la nature en Chine, aux Maldives, aux États-Unis, au Turkménistan et en Bolivie. Baladez-vous des luminescences aquatiques aux portes de l'enfer. Bonne promenade !

Les pics flottants d'Avatar existent. Vous pouvez les rencontrer. Pour ses montagnes aériennes, James Cameron a en effet trouvé l'inspiration en Chine, devant les monts Tianzi, dans le parc de Zhangjiajie (province du Hunan). Ces pics vertigineux, dont le Tianzi Shan, qui s'élève à 1.250 m, semblent avoir poussé au sein d'une végétation dense. Les fréquentes brumes qui en masquent les pieds donnent l'impression que ces hautes tours de roche flottent.

Aux Maldives, juste sous la surface de l'eau, il existe d'étranges lumières. Ce sont des ostracodes, de minuscules crustacés à coquille capables de bioluminescence. Ils se défendent probablement ainsi de leurs prédateurs éventuels en leur faisant peur, en les éblouissant ou en brouillant leur regard.

Un bond géographique nous entraîne ensuite dans le Wyoming (États-Unis), au cœur du parc national de Yellowstone, vaste région posée sur un sous-sol agité par une intense activité volcanique. Le Grand Prismatic Spring est une résurgence d'eau chaude (70 °C) qui maintient un bassin de plus de 100 m de diamètre et près de 40 m de profondeur.

La plus grande croûte de sel du monde

La Porte de l'Enfer, c'est autre chose... Sur ce site du Turkménistan, ce n'est pas de l'eau mais du gaz qui s'échappe d'un gisement naturel. Un jour, en 1971, alors que la région faisait partie de l'URSS, des spécialistes en pétrochimie ont enflammé ces émanations. À la manière d'une cuisinière à gaz, le feu, toujours alimenté, brûle depuis sans interruption.

Désert de sel, le Salar d'Uyuni, en Bolivie, s'étale à 3.658 m d'altitude sur plus de 10.000 km2. C'est la plus grande croûte de sel du monde, déposée par l'évaporation d'un lac, disparu il y a 14.000 ans. Entre janvier et mars, il pleut sur la région et le Salar, très plat, se transforme en miroir. Les réserves de sel, mais aussi de lithium, attirent les humains encore plus que le spectacle.

© Futura