Le guépard est l'animal terrestre le plus rapide au monde. © zgmorris 13, Pixabay, DP

Planète

Quels sont les animaux les plus rapides du monde ?

Question/RéponseClassé sous :zoologie , animal , vitesse

Par Delphine Bossy, Futura

 

Qu’ils soient sur mer, sur terre ou dans les airs, les animaux se sont peu à peu adaptés à leur milieu, où, plus on va vite, moins on risque d’être attrapé par un prédateur. Dans le règne animal, l’Homme est loin d’être le plus rapide, mais il figure parmi les plus endurants. Voici donc le classement des animaux les plus rapides.

L'Homme le plus rapide au monde aujourd'hui est Usain Bolt. Il a battu le record du monde du 100 mètres en le courant en seulement 9,58 secondes. Lors d'une course, il a été flashé à 44 km/h lorsqu'il était en pleine vitesse. Pour le reste du monde, le footing moyen est de l'ordre de 10 km/h. C'est relativement lent par rapport au reste du règne animal, mais on dit que l'Homme est l'un des plus endurants. Dans les airs, les eaux ou sur terre, bon nombre d'espèces sont capables de pointes de vitesse bien supérieures à celle de l'Homme.

Sur les terres, des pointes de vitesse au-delà de 100 km/h

Sa vitesse l'a rendu célèbre : le guépard fait des pointes à plus de 110 km/h, parcourant jusqu'à huit mètres par foulée et quatre foulées par seconde. C'est un superbe sprinter, capable d'accélérer pour atteindre 70 km/h en seulement deux secondes, puis 90 km/h en une seconde de plus. Il tient une vitesse moyenne de 94 km/h sur 500 m, mais ne dépasse pas 49,89 km/h sur les distances plus longues.

Le springbok (ou gazelle à poche dorsale) est une antilope d'Afrique qui n'a pas grand-chose à envier au guépard. Fine et légère, cette gazelle est montée sur ressorts, elle fait des sauts de presque quatre mètres de haut et pointe aussi à plus de 110 km/h sur 400 m. Sa vitesse moyenne est de 88 km/h. En plus, c'est une athlète de fond, pouvant tenir une vitesse de 50 km/h sur six kilomètres.

Ce jeune springbok vit dans le parc national d’Etosha, en Namibie. © Yathin S Krishnappa, Wikipédia, cc by sa 3.0

Le chevreuil pourrait également suivre de près les guépards ou les springboks. Ce cervidé est capable d'atteindre des pointes de vitesse comprises entre 90 et 100 km/h. En endurance, lorsqu'il fuit ses prédateurs, le chevreuil peut facilement tenir une vitesse de 40 km/h sur de longues distances.

En mer, des poissons plus rapides que les mammifères marins

Comme le son, les animaux peuvent se déplacer dans l'eau plus rapidement que sur terre. Le makaire bleu (Makaira nigricans) et l'espadon voilier (Istiophorus platypterus) se disputent la place de l'animal marin le plus rapide. Difficile de statuer entre les deux cousins de la famille des istiophoridés, mais ils dépassent aisément les 110 km/h. Ces pointes de vitesse leur permettent de capturer seiches ou calmars sans trop de peine.

Le requin mako (Isurus oxyrinchus) aurait une vitesse moyenne d'endurance de 50 km/h, mais d'après les chercheurs du ReefQuest Centre for Shark Research, il serait aussi capable d'atteindre 110 km/h en vitesse de pointe. Il pourrait même être encore plus rapide que cela, car le calcul a été effectué au large d'Auckland, à partir de la vidéo d'un requin mako juvénile en train de chasser.

Le requin mako est un poisson pélagique, mais on peut parfois le trouver à proximité des côtes tropicales. Ce poisson est l’un des plus rapides au monde. © Mark Conlin, Wikipédia, DP

Dans la famille des thons, le thon rouge est le plus gros, mais aussi le plus rapide. Les thons rouges regroupent trois espèces : le thon rouge de l'Atlantique (Thunnus thynnus), le thon rouge du sud (Thunnus maccoyii), et le thon rouge du Pacifique (Thunnus orientalis). Si leur vitesse d'endurance est plutôt en moyenne de 12 km/h, ces thons seraient capables d'atteindre 100 km/h en vitesse de pointe lorsqu'ils chassent.

Dans les airs : les piqués inégalables du faucon pèlerin

Les oiseaux sont de loin les animaux les plus rapides au monde. Certains volent à plus de 200 km/h et ne se posent presque jamais. Les martinets noirs et certaines frégates par exemple ne peuvent pas se poser au sol : on les soupçonne de dormir en volant. On distingue différents types de vols : le vol plané, le vol à voile, le vol stationnaire et le vol en piqué.

En ne considérant que les descentes en piqué, où les oiseaux accélèrent en chutant pour attraper leurs proies, le faucon pèlerin serait le plus rapide. Sa vitesse maximale jamais enregistrée en piqué est de 389 km/h ! En moyenne, le faucon pèlerin plonge à 180 km/h, et plane avec une vitesse de 90 km/h.

Un faucon pèlerin et sa progéniture nichant à proximité de Montbéliard. © Georges Lignier, Wikipédia, cc by sa 3.0

L'aigle royal est un rapace capable de suivre de près le faucon pèlerin. En descente en piqué, sa vitesse maximale enregistrée est de 320 km/h, mais qui sait, il peut peut-être aller encore plus vite ! Par ailleurs, il est en moyenne plus rapide que le faucon lorsqu'il plonge. On estime qu'il pique en moyenne à 241 km/h.

Pour les autres oiseaux, il est difficile de dresser un classement, le manque de données fiables et la confusion entre les différentes espèces biaisent quelque peu la hiérarchisation. Les martinets épineux et noirs sont petits mais extrêmement rapides. Leur vitesse moyenne de vol est de l'ordre de 200 km/h, mais il n'est pas improbable que ce petit bolide soit encore plus rapide. Le faucon gerfaut est aussi un rapace rapide. Une équipe de recherche a enregistré un piqué à 209 km/h. Enfin, la frégate (à qui certains bateaux doivent leur nom) vole en moyenne à 153 km/h, mais serait aussi capable de piquer à la vitesse du faucon pèlerin. Difficile à prouver, mais ces oiseaux sont certainement les rois de la vitesse.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.