L'autruche se figeant et plantant la tête dans le sable à la moindre peur est une idée reçue. © alefbet26, Fotolia

Planète

Pourquoi les autruches mettent-elles la tête dans le sable ?

Question/RéponseClassé sous :zoologie , autruche , oiseau
 

Appliquer la politique de l'autruche, c'est agir sans prendre en compte ce qui se passe autour de soi. Cette expression émane du vieil adage qui dit que l'autruche met la tête dans le sable dès qu'elle se sent menacée. Basée sur un fond de vérité, l'idée est pourtant fausse.

Faire l'autruche est une expression de la langue française qui traduit le fait qu'une personne refuse de faire face à la réalité. Cette expression populaire est née de l'idée que l'autruche, plus grand oiseau au monde, enfouit sa tête dans le sable dès qu'elle a peur.

Ce vieil adage est basé sur les observations, mais son interprétation est fausse. Si l'autruche met effectivement la tête dans le sable, cela n'a rien à voir avec ses craintes : lorsque l'oiseau est effrayé, il s'enfuit !

Si l’autruche met effectivement la tête dans le sable, cela n’a rien à voir avec ses craintes ! © Franz Bonn, Wikipédia, DP

L’autruche ne se terre pas dans le sable, mais court à 90 km/h

Il existe aujourd'hui plusieurs théories pour expliquer cette expression. D'abord, l'autruche pond ses œufs dans le sol, dans des trous qui peuvent faire jusqu'à une trentaine de centimètres de profondeur. De jour, c'est le mâle qui surveille les œufs ; de nuit, c'est la femelle. Au cours de la surveillance, il peut arriver que l'oiseau retourne les œufs, ôte les lézards ou les rongeurs qui se seraient incrustés dans les trous pour profiter de la chaleur. L'autruche a donc régulièrement la tête dans le sable en période de couvaison.

Par ailleurs, si l'autruche est essentiellement herbivore, elle mange de tout, et toute la journée. Ainsi, lorsqu'on observe l'oiseau, il semble avoir bien souvent la tête près du sol, d'où l'idée d'un oiseau qui enterre sa tête.

À ceci, on peut ajouter qu'avec son long cou, l'autruche, en cas de tempête de sable, n'a d'autre choix que de mettre sa tête au ras du sol. L'adage populaire est probablement né de la combinaison de toutes ces observations, mais une chose est sûre : l'autruche, du haut de ses deux mètres et avec des pointes de vitesse de course à 90 km/h, a tout intérêt à courir si elle se sent menacée plutôt qu'à enfouir sa tête dans le sable !

Cela vous intéressera aussi

Interview : les oiseaux sont-ils les derniers descendants des dinosaures ?  Avec les multiples découvertes de dinosaures à plumes en Chine, se pose la question du lien avec les oiseaux. Ces derniers pourraient-ils être les descendants de ces créatures disparues ? Futura-Sciences a interviewé Éric Buffetaut, paléontologue, afin d’en savoir plus sur la question.