Planète

Pollution domestique : comment l'éviter ?

Question/RéponseClassé sous :Pollution , pollution domestique , bioépuration
Pour lutter contre la pollution domestique, les cactus font partie des plantes dépolluantes les plus souvent utilisées. © Andrew Evans, Flickr, cc by 2.0

La pollution domestique peut être jusqu'à 100 fois supérieure à celle de l'extérieur. Heureusement, il existe des moyens simples et efficaces pour la limiter.

Quelles sont les causes de la pollution domestique ?

Les principales causes de pollution domestique sont les composés organiques volatiles (COV). Les COV sont des combinaisons d'atomes de carbone avec d'autres éléments : hydrogène, soufre, oxygène, etc. Ils sont libérés sous forme de gaz ou de vapeur par les solvants contenus dans la peinture des murs, le vernis du bois, les pesticides ou bien encore les produits de nettoyage. Les combustions (cheminée, cuisinière, etc.) en produisent aussi.

L'impact de la pollution domestique sur la santé

Cancers, maladies respiratoires... De nombreux COV sont très dangereux pour la santé, voire mortels, comme le fameux monoxyde de carbone (CO). Ce gaz, issu d'une combustion incomplète, est surtout libéré par les chaudières en mauvais état de fonctionnement.

Éviter la pollution domestique : des techniques efficaces

Il est conseillé de préférer des produits bios aux produits surchargés de solvants, pour la peinture ou les produits d'entretien. Il faut lutter contre la chaleur et l'humidité qui favorisent la libération des COV à l'intérieur des habitations. Enfin, il est recommandé d'ouvrir les fenêtres pour aérer les pièces, et de faire contrôler les chaudières et poêles régulièrement.

La bioépuration par les plantes dépolluantes

Le principe de la bioépuration est de purifier un milieu grâce à des êtres vivants, dans le cas présent, des plantes dépolluantes. Ces végétaux captent les polluants et rejettent de l'oxygène dans la maison. Il en existe beaucoup, les plus connues étant le cactus, l'azalée et la fougère de Boston.

Chaque plante agit contre des polluants différents, il faut se renseigner avant de faire un choix. La fougère de Boston, par exemple, permet de lutter contre le monoxyde de carbone.