Le choix d’une crème solaire doit être fait en fonction du phototype et de l’exposition concernant l’efficacité, mais aussi en fonction du confort d’application propre à chacun et à chaque zone du corps. © kaboompics, Pixabay, DP

Planète

Crème solaire : que choisir ?

Question/RéponseClassé sous :Été , crème solaire , enfant

À forte dose, le rayonnement ultraviolet qui nous arrive du soleil a des effets nuisibles sur notre organisme. Cela peut aller jusqu'à provoquer de graves cancers de la peau. Pour nous protéger tout en profitant du soleil, rien de mieux qu'une crème solaire efficace et adaptée à notre profil. Mais comment la choisir ?

Le rayonnement ultraviolet (UV) représente à peine plus de 5 % du rayonnement total que nous recevons de notre soleil au niveau de la mer. Pourtant, ses effets sur notre santé peuvent être dévastateurs.

Ainsi, le rayonnement UV transporte suffisamment d'énergie pour casser des liaisons chimiques entre atomes de carbone mais aussi entre atomes de carbone et atomes d'hydrogène ou d'oxygène. D'où la possible apparition de mutations génétiques ou de mélanomes de la peau. C'est pourquoi les autorités sanitaires nous recommandent de nous protéger lorsque nous nous exposons au soleil.

Rappelons avant tout qu'une protection solaire efficace passe, bien sûr, par l'application d'une bonne crème solaire, mais, surtout, par le port de lunettes de soleil adaptées et d'un T-shirt aux couleurs pas trop claires, pour protéger le haut du corps, ainsi que par une exposition modérée, avec une préférence pour les plages horaires avant 11 heures et après 16 heures, où l'intensité du soleil est moindre.

Quelle est la meilleure crème solaire ?

Il existe différents types de molécules qui permettent de protéger notre peau du rayonnement UV :

  • Les filtres chimiques — ou organiques — absorbent le rayonnement et le transforment en chaleur. Dans les crèmes solaires, on associe souvent plusieurs de ces molécules (benzophènes, aminobenzoates) pour obtenir une protection efficace. L'ennui, c'est que ces filtres pénètrent l'épiderme et peuvent ainsi être à l'origine d'allergies. Le problème, c'est aussi que le mode d'action de ces filtres les rend sujets à dégradation avec le temps. Non seulement ils ne commencent à agir que 20 à 30 minutes après application, mais en plus il faut renouveler l'application très régulièrement.

  • Les filtres minéraux — ou inorganiques — constituent quant à eux de véritables écrans qui s'interposent entre le rayonnement et notre peau. Ces molécules (oxyde de zinc ou dioxyde de titane essentiellement) ne pénètrent pas la peau ; on les retrouve donc souvent dans les crèmes solaires pour enfants ou pour peaux sensibles. D'autant qu'elles offrent une tenue dans le temps plus importante que les crèmes à base de filtres chimiques.

Malgré leurs différences, les deux types de filtres sont tout autant efficaces et votre choix sera plus dicté par un confort d'application qui reste subjectif.

Dans ce tableau, qui recommande un choix de catégories de protection, un soleil correspond à une vie au grand air, deux soleils correspondent à une exposition sur la plage ou à des activités extérieures longues et trois soleils à une exposition en glaciers ou aux tropiques, par exemple. © ANSM

Crème solaire : les recommandations de l’ANSM

L'ANSM, Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (anciennement Afssaps), a établi des recommandations très précises en matière de produits solaires. « Pour simplifier la comparaison entre produits et faciliter le choix du consommateur, quatre niveaux de protection solaire sont définis :

  • Faible (correspondant à des facteurs de protection solaire [FPS] affichés de 6 et 10) ;
  • Moyenne (indices FPS affichés de 15, 20 et 25 ;
  • Haute (indices FPS affichés de 30 et 50) ;
  •  Très Haute (indice FPS affiché de 50+). »

Ainsi, votre premier réflexe sera de choisir votre protection solaire en fonction des caractéristiques de votre peau. Et, plus exactement, en fonction de votre phototype. Mais aussi en fonction des conditions d'exposition.

Quant à la texture de votre protection solaire, ne la choisissez pas au hasard non plus. Il existe des crèmes pour le visage, des crèmes pour peau sèche, etc. Pour les lèvres et le nez notamment, préférez un stick. Les peaux grasses préféreront des textures légères, en spray ou en gel. Pour les enfants, qui passent beaucoup de temps dans l'eau, privilégiez les protections waterproof, sans oublier de les renouveler... toutes les 20 minutes. Dans tous les cas, interrogez votre pharmacien.

Pour finir, précisons que les produits étiquetés « écran total » (indice 50+) sont généralement des crèmes solaires mixtes, qui contiennent à la fois des filtres chimiques et des filtres minéraux. Mais rappelons une bonne fois pour toutes que les mentions « écran total » et « protection totale » sont considérées comme trompeuses. D'ailleurs, selon la Commission européenne, elles ne devraient plus être utilisées.