En France, on compte cinq organismes certificateurs : Agrocert, Certipaq, Ecocert, Qualité France et SGS-ICS. Ils peuvent effectuer jusqu'à quatre ou cinq contrôles approfondis et imprévus par an. © Hajhouse, Wikimédia, DP

Planète

Certification biologique : comment les produits sont-ils sélectionnés ?

Question/RéponseClassé sous :Eco-consommation , certification biologique , organismes certificateurs

Pour qu'un agriculteur ou une entreprise de collecte, de transformation et de distribution, puissent commercialiser un produit portant la mention « issu de l'agriculture biologique », ils doivent effectuer une demande de certification.

La demande de certification biologique

Lorsqu'un professionnel fait une demande de certification biologique, il reçoit une fiche de renseignements fixant d'une part les conditions à respecter pour obtenir la certification, mais aussi la façon dont se déroulent les contrôles. La personne concernée doit également remplir des champs renseignant son activité. Un expert technique établit ensuite un devis. Si le professionnel l'accepte, une attestation lui est envoyée stipulant qu'il s'est engagé dans une démarche de demande de certification. Il faut alors qu'il effectue la notification auprès de l'Agence Bio.

Le rôle des organismes certificateurs

Ils effectuent divers contrôles et prélèvements, concernant l'ensemble du système de production, des terres jusqu'aux lieux de stockage, mais aussi pour vérifier la présence ou non de pesticides, OGM et autres. Si l'ensemble est jugé conforme à la réglementation française et européenne, un certificat est délivré.

Cela vous intéressera aussi