Planète

L'assainissement autonome individuel est-il plus écologique ?

Question/RéponseClassé sous :Eau , recyclage , collecte eau
Le lagunage naturel individuel est une solution d’assainissement autonome des eaux usées très écologique. © Lloyd Roz, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0

On appelle assainissement autonome individuel (ou assainissement non collectif), tout système de récupération et de recyclage des eaux ménagères non raccordé à un réseau collectif. Ce système est principalement utilisé dans les maisons individuelles et les espaces isolés, en campagne par exemple.

Fonctionnement de l'assainissement autonome individuel

À l'inverse de l'assainissement collectif, la réhabilitation des eaux usées se fait sur place, dans la propriété de l'individu, et généralement dans une fosse toutes eaux (eaux vannes et ménagères). Il n'y a donc pas de raccordement à un réseau local ni de grands aménagements à réaliser, tels que les bassins de lagunage et stations d'épuration. De plus, l'assainissement se fait, le plus souvent, grâce à un sol naturel ou reconstitué.

Plusieurs systèmes : fosse septique, ministation d’épuration…

Il n'existe pas un unique système de collecte et recyclage des eaux. Chacun est libre de choisir son dispositif en fonction de son espace, de son budget et de ses préférences. Ainsi, on a le choix entre toilettes sèches, ministations d'épuration ou encore fosses septiques ou toutes eaux.

L’assainissement autonome individuel plus écologique

Un désavantage de l'assainissement collectif sur l'individuel est qu'il concentre énormément de composants polluants dans un seul endroit. Les dispositifs individuels permettent de mieux répartir les déchets, et ils sont aussi efficaces que les grandes installations pour préserver les milieux naturels.

Il existe aujourd'hui des solutions ultra-écologiques telles que le filtrage des eaux souillées par phytoépuration (roseaux par exemple), le lagunage naturel individuel ou encore l'utilisation de bambou.