Traboules de Lyon. © Tusco, Wikipédia, CC by-sa 3.0

Planète

Les traboules de Lyon et leur histoire

Question/RéponseClassé sous :Culture , traboules de Lyon , lyon

Lorsqu'on évoque Lyon, on pense Guignol, Bouchons lyonnais, Fourvière, mais aussi… traboules ! Les traboules sont l'un des vestiges du patrimoine lyonnais les plus représentatifs de son identité architecturale.

« Traboule » est un mot typiquement lyonnais.

Qu'est-ce qu'une traboule ?

Il s'agit d'un passage à travers des immeubles et des cours permettant de passer d'une rue à l'autre. Les traboules sont des passages étroits réservés aux piétons. Il existe différents types de traboules, certaines étant horizontales et d'autres verticales afin de rattraper les dénivelés.

Histoire : quand les traboules lyonnaises ont-elles été construites ?

On estime que les premières traboules lyonnaises ont été construites au IVe siècle. Les habitants de Lugdunum, privés d'eau avec l'arrêt des aqueducs, s'étaient réfugiés au bord de la Saône. Les traboules ont alors été construites pour permettre de rejoindre facilement cet affluent du Rhône depuis les habitations. Ensuite, d'autres traboules ont été construites par les Canuts.

Les traboules du Vieux-Lyon, de la Croix-Rousse et de la Presqu'île

La ville de Lyon compte entre 400 et 500 traboules. La plupart des traboules se situent dans les quartiers du Vieux-Lyon, de la Croix-Rousse et de la Presqu'île. Malheureusement, de nombreuses traboules sont aujourd'hui fermées ou définitivement condamnées. Seulement une partie des traboules de Lyon sont ouvertes au public.

Les traboules durant la seconde guerre mondiale

Les traboules ont joué un rôle important lors de la seconde guerre mondiale. Elles servaient aux résistants pour échapper à la Gestapo ou encore pour déposer des colis.