Planète

Les économiseurs de carburant sont-ils efficaces ?

Question/RéponseClassé sous :Automobile , carburant , moteur
Ajout d'économiseur de carburant liquide directement dans le réservoir. Le meilleur moyen d’économiser du carburant reste encore d’adopter une conduite moins nerveuse. © Sazuwan & Friends, Wikimedia Commons, cc by nc 2.0

En matière d'économiseurs de carburant, il existe une multitude de procédés et de dispositifs que l'on peut mettre en place. Cela va de la reprogrammation du moteur sur certaines voitures au remplacement du filtre à air d'origine par un modèle spécifique favorisant les admissions directes, ou bien il peut s'agir des apports ou des améliorations techniques sur des organes tels que l'allumage, l'échappement ou bien les suspensions. Il y a également les pastilles ou liquides superlubrifiants censés faire économiser du carburant, donc de l'argent.

Économiseurs de carburant : les fuel savers, un effet placebo

L'efficacité des économiseurs de carburant est toute relative. En effet, tout dépend du style de conduite que l'on adopte. Si l'on pratique une conduite sportive et que la climatisation est en marche, il est certain que la consommation de carburant va augmenter. De plus, si l'on ne procède pas à un entretien régulier du véhicule et du moteur, cela entraîne une surconsommation.

Effets nuls sur la consommation

Les produits phares des économiseurs de carburant sont les « box ». Selon les constructeurs de ce type de boîtier électronique, les systèmes de magnétisation permettraient une meilleure explosion du moteur, et ils réduiraient le nombre d'hydrocarbures non brûlés. Ce dispositif se place au niveau de l'admission du carburant. Après des études scientifiques menées par des chercheurs de l'université de Bruxelles, il apparaît que ces boîtiers magnétiseurs de carburant n'influent pas ou très peu sur la consommation de carburant.

Bon à savoir : l'utilisation d'appareillage comme un boîtier magnétiseur sur votre voiture peut entraîner l'annulation des garanties du constructeur.