Tourteau et araignée de mer sont différents types de crabes. © Richard Villalon, Fotolia

Planète

Crabe, tourteau, araignée de mer : quelles différences ?

Question/RéponseClassé sous :animaux , crabe , tourteau

Les crabes sont des crustacés que l'on trouve sous des formes très diversifiées. Le tourteau est ainsi le plus gros crabe d'Europe. Les araignées de mer en sont d'autres exemples.

Ce sont des crustacés. Ils possèdent dix pattes dont la première paire s'apparente à des pinces. Ils sont (globalement) comestibles. Mais alors, quelles sont les différences entre un crabe, un tourteau et une araignée de mer ?

Dans le langage courant, de nombreuses espèces de crustacés sont appelées crabes. Cette appellation vernaculaire englobe deux sous-catégories qui se distinguent principalement par leur abdomen : les Brachyura et les Paguroidea. Les tourteaux et les araignées de mer font partie de la première catégorie.

D'un point de vue nutritionnel, n'hésitons pas à le dire : les crabes sont bons pour la ligne. Riches en sels minéraux et en vitamines, pauvres en lipides et faibles en calorie. Attention toutefois à ne pas abuser de mayonnaise en accompagnement !

Le tourteau, le plus connu des crabes

Le tourteau est probablement le plus connu des crabes. Sa carapace est brune et lisse. Il présente des pinces grosses et puissantes. Il est pêché en casier ou en filet sur les côtes de l’Atlantique et de la Manche. La femelle est généralement plus lourde que le mâle. Pourtant, ses pinces sont plus petites. Un tourteau peut peser jusqu'à 5 ou 6 kg. Plus il est gros, plus il est facile à décortiquer. À l'âge adulte, un tourteau est suffisamment fort pour vous écraser un doigt. Pourtant, c'est un animal fragile. Il peut vivre plusieurs heures hors de l'eau mais succomber sous un choc.

Ce sont ses longues pattes qui valent son nom à l’araignée de mer. © tpsdave, Pixabay, CC0 Public Domain

L’araignée de mer ou crabe-araignée

L'araignée de mer — que l'on peut aussi appeler crabe-araignée — est également pêchée en casier ou en filet. Elle vit essentiellement dans le nord de l'Atlantique et en Méditerranée. Elle a une carapace épineuse jaune rosé, beige ou rouge-orangé un peu en forme de cœur. Ses pattes et ses pinces sont relativement longues et fines.

D'un point de vue gustatif, l'araignée a une chair très fine et plus goûteuse que celle du tourteau. La femelle serait encore plus savoureuse. Plus petite, elle est plus difficile à décortiquer mais contient aussi plus de chair. Cependant l'araignée de mer se conserve moins bien et est beaucoup plus chère que le tourteau.

Araignée de mer et tourteau sont cuits de la même façon : après avoir passé un quart d'heure dans de l'eau froide, ils sont plongés dans un court-bouillon bouillant. Temps de cuisson : entre 15 et 20 minutes par kilogramme. Il faut ensuite les servir tièdes ou froids mais sans les avoir passés au réfrigérateur car alors leurs chairs s'assècheraient.

Chroniques du plancton : l'extraordinaire double vie des animaux marins  Oursins, crabes, crevettes, méduses ou encore anémones de mer ne ressemblent pas à leurs parents quand ils sortent de l'œuf. Ce sont des larves, minuscules, qui se mêlent au plancton, cet ensemble d'organismes dérivant au gré des courants. Leurs formes, leurs couleurs et leurs reflets évoquent des créatures extraterrestres. C'est à un voyage dans ce monde étrange que nous convie Christian Sardet, directeur de recherche au CNRS, avec sa superbe collection Chroniques du plancton.