Planète

Orang Outan

Diaporama - La planète des singes
PhotoClassé sous :zoologie , primate , singe
Orang Outan

Pongo pygmaeus - Orang-outan

Description

L'orang-outan appartient à la famille des pongidés qui comporte deux sous-espèces : pongo pygmaeus pygmaeus qui vit à Bornéo, et pongo pygmaeus abelii que l'on trouve à Sumatra. Sa taille varie entre 110 cm pour la femelle et 140 cm pour le mâle, tandis que son poids oscille entre 30 et 90 kg selon le sexe. La gestation dure 245 jours, et il n'y a qu'une seule naissance tous les 4 ou 5 ans. Son espérance de vie atteint une quarantaine d'années. Peu fourni sauf sur les épaules où il peut atteindre 50 cm de long, son pelage est d'un brun plus ou moins roux. Il occupe exclusivement les forêts ombrophiles de Malaisie (provinces de Sabah et Sarawak), du Sultanat de Brunei Darrussalam, et d'Indonésie (Kalimantan et Sumatra). En malaisien, son nom signifie « homme de la forêt ».

Portrait

L'orang-outan est un primate exclusivement arboricole aux quatre mains préhensibles, qui descend rarement au sol. S'il y est contraint, il adopte une position quadrumane et se déplace de façon maladroite. Son régime est essentiellement frugivore mais, en cas de disette, il peut se nourrir de feuilles, de miel, d'œufs et d'insectes. Chaque soir il construit un nid différent dans les hautes branches des arbres, où il dort environ 17h sur 24.

Le jeune doit suivre un apprentissage particulièrement long pour assimiler les comportements primordiaux pour le déplacement et la recherche de nourriture. Il peut durer entre 7 à 8 ans, pendant lesquels il reste auprès de sa mère. Le mâle adulte se distingue de sa compagne par un renflement graisseux placé de part et d'autre des joues, appelé « disque facial ». Il possède également une poche, dite « sac pharyngien », située sous le menton et qui peut contenir un volume de plusieurs litres d'air. Cet appendice qui agit un peu à la manière d'un sac de cornemuse, lui sert à prolonger ses interminables et profonds hurlements.

Divers

Dans les années 1970, afin de mieux connaître les trois principales espèces de primates, le Dr Louis Leakey, paléontologue et anthropologue, sollicita les compétences de trois femmes pour les étudier sur le terrain. Les orang-outans furent dévolus à une allemande, Birute Galdikas qui, depuis plus de 30 ans, consacre sa vie à la sauvegarde des pongidés.

Actualité

L'orang-outan est gravement menacé. D'une part à cause de la destruction de son environnement naturel par l'exploitation intensive des forêts originelles dont 70 % sont effectués de manière totalement illégale, par les incendies (celui de 1997-1998 a été le plus dévastateur) qui ont déjà détruit près de 60 % de son habitat originel, et par la monoculture des palmiers à huile, du thé et du café.

Et d'autre part, à cause d'un trafic d'ampleur internationale. De nombreux jeunes singes sont régulièrement capturés par les braconniers, et revendus comme des symboles d'appartenance à une certaine classe sociale, comme bébés de substitution ou comme animaux de compagnie. Or, pour capturer un jeune, il faut capturer sa mère... Pour un bébé livré, dix ont perdu la vie. Et lorsqu'ils deviennent adultes, ils deviennent également encombrants...

Pour en savoir plus lire le dossier de l'Unesco

http://www.futura-sciences.com/comprendre/d/dossier518-1.php

Commentaires Patrick Straub