Planète

Araignée crabe

Diaporama - Insecta
PhotoClassé sous :zoologie , insecte , hyménoptère
Araignée crabe

Misumena vatia - Araignée crabe

Description :

L'araignée crabe est un arthropode de l'ordre des aranéidés. Elle appartient au groupe le plus important et se retrouve sur tous les continents. C'est une prédatrice qui, au contraire de la plupart des espèces qui tissent des pièges en soie pour capturer leurs proies, chasse à l'affût en employant une technique bien particulière.

Les terrains de chasse diffèrent selon les familles. Elles se rencontrent au sol, sur les écorces, les feuilles, les herbes et les fleurs pour misumena vatia et thomisus. La particularité de ces araignées consiste à se camoufler en adoptant la couleur du support pour passer inaperçues.

Biologie :

L'araignée-crabe se caractérise par la taille et la force de ses pattes antérieures qui s'étendent latéralement, et par sa façon de se mouvoir sur le côté comme le crustacé dont elle a emprunté le nom. Le seul mouvement qu'elle fasse pour favoriser la capture d'une proie, consiste en une imperceptible rotation pour se placer face à elle. Lorsque la distance est jugée suffisante, l'arthropode effectue un petit bond, étreint sa victime entre ses pattes antérieures munies d'épines, et la pique à la nuque pour lui instiller un venin foudroyant.

Les proies capturées sont généralement des hyménoptères butineurs, des papillons, des coléoptères peu caparaçonnés et également d'autres araignées, y compris de la même espèce. Parfois, dans une tentative désespérée pour échapper à la fin, la proie s'envole en entraînant l'araignée avec elle. Mais le venin agissant rapidement, le couple, mortellement enlacé, retombe dans les herbes ou l'araignée-crabe peut commencer son macabre repas.

Les enzymes contenus dans le venin, injectés dans le corps de la victime, dissolvent les tissus internes, permettant ainsi à l'araignée de les aspirer au travers de minuscules perforations pratiquées en divers points du corps. Puis, lorsque l'exosquelette a été vidé, la carcasse est aussitôt abandonnée.

Cycle de vie :

L'accouplement est précédé d'une parade nuptiale tactile. De taille nettement inférieure, les mâles couvrent les femelles de fins fils de soie en se promenant sur elles. Après la fécondation, la femelle mène une garde infaillible devant son cocon sans plus s'alimenter, jusqu'à l'éclosion, où elle meurt.

© Patrick Straub

Toutes les photos