Planète

Grotte Chauvet : l'art pariétal dans toute sa splendeur

PhotoClassé sous :Terre , grotte Chauvet , Paléolithique

Visitez avec nous l'extraordinaire grotte Chauvet-Pont d’Arc, que les ours ont longuement fréquentée et que les Hommes ont beaucoup appréciée aussi, entre (environ) 36.000 ans et 26.000 ans avant l'époque actuelle. Durant ces quelque dix milliers d'années, en deux grandes phases d'occupation, pendant l'Aurignacien (autour de -30.000 ans) et le Gravettien (vers -26.000 ans), des Hommes ont laissé là des œuvres paléolithiques qui bouleversent le visiteur mais aussi les connaissances scientifiques.

Les superbes fresques, découvertes le 18 décembre 1994 par Jean-Marie Chauvet et ses compagnons dans la vallée de l'Ardèche, ne sont pas des « dessins préhistoriques » mais des œuvres d'art, réalisées par d'authentiques artistes. Leurs techniques étaient élaborées : estompe pour reproduire la forme des animaux, détourage pour préciser les contours, représentation de la perspective, tout cela réalisé par la gravure, le fusain et la peinture rouge (ou jaune dans deux cas). Les sujets aussi, avec 430 animaux d'espèces variées (des bisons, des rhinocéros, des félins...), dont la plupart ne faisaient pas partie des tableaux de chasse habituels de ces Hommes, ainsi que des représentations mi-humaines mi-animales, témoignent aussi de l'abstraction à l'origine de ces œuvres.

Impossible à ouvrir au public, ce qui aurait mené au désastre de Lascaux, cette grotte unique au monde, inscrite au patrimoine de l'humanité par l'Unesco, devait être montrée. C'est pourquoi, durant huit ans, ont été réalisés deux bâtiments, « la galerie de l'Aurignacien », pour donner à comprendre les activités humaines de ce lieu, et « la caverne du Pont d'Arc », c'est-à-dire une réplique d'une partie de la grotte et de ses fresques.

Voici donc, en images, le meilleur de ces œuvres pariétales.