Expert Planète

Claire E Lazareth

Chercheur IRD - Paléotropique

Classé sous :paléontologie , coquillage , évolution
Merci à Futura-Sciences de permettre aux scientifiques que nous sommes de partager notre travail, notre passion. Futura-Sciences est ainsi une superbe vitrine pour montrer aux jeunes, et moins jeunes., les facettes multiples et étonnantes du métier de chercheur. De nombreuses disciplines, parfois insoupçonnées, y sont représentées, n'est-ce pas la meilleure façon de provoquer des vocations? Si d'accéder aux métiers de la recherche est souvent difficile, le travail de chercheur est ensuite plein de richesses, de rencontres et de découvertes, tant humaines que scientifiques bien sûr ! Puisses Futura-Sciences continuer longtemps à donner la parole aux acteurs de la recherche !
Claire E Lazareth, Chercheur IRD - Paléotropique

Biographie

LOCEAN - PALEOPROXUS 
IPSL/LOCEAN (UMR 7159), UPMC/CNRS/IRD/MNHN 
32, avenue Henri Varagnat
93 143 Bondy Cedex

Chercheur à l'IRD, UMR LOCEAN, équipe PALEOPROXUS, reconstitutions paléoclimatologiques à partir de l'étude de biocarbonates marins (coquilles et coraux), calibration et validation des traceurs.

1 - Formation universitaire

1998 Doctorat en Sciences de la Terre, Université de La Rochelle

-- Pétrologie, géochimie, archéométrie - détermination de l'origine géographique de pierres de lest grâce à la géochimie et à la pétrologie pour reconstruire les voies de commerces maritimes anciennes. - rapport "Pierres de lest du littoral Poitou-Charentes: granites et larvikites. Pétrologie, géochimie, typologie et provenance géographique - Contraintes sur les voies de commerce maritimes anciennes" sous la direction de J.-C. Mercier.

1994 D.E.A. en Sciences de la Terre et de l'Atmosphère, Option Terre - "Processus métamorphiques et magmatiques - Volcanologie", Université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand II). Pétrologie, géochimie - rapport "Incidence de l'hydratation sur la différenciation magmatique des intrusions stratifiées - Application au plutonisme tardi-hercynien de Corse" sous la direction de J.-Y. Cottin, R.-P. Menot et S. Sheppard.

1993 Maîtrise de Sciences de la Terre, mention géologie fondamentale et appliquée, Université Joseph Fourier (Grenoble I) Pétrologie - rapport "La sapphirine dans le manteau, étude du massif de Finero (Italie)". sous la direction de M. Piboule et E. Audebaud.

2 - Expérience professionnelle

2003 - Chargé de Recherche, Centre IRD-Ile de France, UR055 - PALEOTROPIQUE

2002 - Chercheur associé, isotopes stables, Département de Géologie, Vrije Universiteit Brussel, Belgique, collaboration E. Keppens.

- étude des variations des rapports isotopiques de l'oxygène et du carbone (d18O et d13C) au sein de biocarbonates marins. Département de Géologie, Vrije Universiteit Brussel, Belgique, collaboration E. Keppens.

2001 - Chargé d'enseignement vacataire, Université de Caen.

1998 -2000 - Chercheur en biogéochimie, Département de chimie analytique et environnementale (ANCH), Vrije Universiteit Brussel (VUB)

- étude des variations de composition chimique (éléments traces et ultra-traces) comme marqueurs des paramètres environnementaux au sein de biocarbonates marins (ex. bivalves): "LA-ICP-MS analysis of trace elements in biogenic minerals: time series recording of environmental changes".

- rapport - site internet:
http://perso.orange.fr/arnaga/LA-ICP-MS_report.htm"Training and Mobility of Researchers" Marie-Curie Research Training Grant, post-doctorat.

1998 - Attaché Temporaire d'Enseignement et de Recherche (ATER), Université de La Rochelle.

1996 - Chargé de recherche

- organisation et réalisation d'une mission de terrain en Norvège et Suède (3 semaines) - recherche et cartographie de dépôts littoraux de galets,
échantillonnage, réunions avec des géologues nationaux.

1995 - Chargé de recherche

- création d'une vitrine pour l'exposition permanente "De Broue à Brouage" mise en place par le Syndicat Mixte de Brouage; définition des pierres de lest et de leur importance pour reconstruire l'histoire de la ville; explication et illustration des moyens nécessaires à leur étude.

- mise en place et encadrement d'un stage de terrain (élaboration d'une carte paléotopographique) pour étudiants de 2ième année (géologie).

1994-1995 - Chargé d'enseignement vacataire, Université de La Rochelle.

1991/93/94 - Chargé de mission vacataire

- classement et inventaire des collections de minéralogie et de pétrologie Muséum d'Histoire Naturelle, Grenoble (300h).

3 - Publications et communications

- Publications internationales

Schwartzmann, C., Durrieu, G., Sow, M., Ciret, P., Lazareth, C.E., Massabuau, J.-C., 2011. In situ giant clam growth rate behavior in relation to temperature: A one year coupled study of high-frequency non-invasive valvometry and sclerochronology. Limnol Oceanogr 56.

Aubert, A., Lazareth, C.E., Cabioch, G., Boucher, H., Yamada, T., Iryu, Y., Farman, R., 2009. The tropical giant clam Hippopus hippopus shell, a new archive of environmental conditions as revealed by sclerochronological and δ18O profiles. Coral Reefs 28, 989-998; 910.1007/s00338-00009-00538-00330.

Lazareth, C.E., Guzmán, N., Poitrasson, F., Candaudap, F., Ortlieb, L., 2007. Nyctemeral variations of magnesium intake in the calcitic layer of a Chilean mollusc shell (Concholepas concholepas, Gastropoda). Geochimica et Cosmochimica Acta 71, 5369-5383.

Lazareth C. E., Lasne G. and Ortlieb L. (2006) Growth anomalies in Protothaca thaca (Mollusca, Veneridae) shells as markers of ENSO conditions. Climate Research 30, 263-269.

Lazareth C. E., Vander Putten E., André L., and Dehairs F. (2003) - High-resolution trace element profiles in shells of the mangrove bivalve Isognomon ephippium: a record of environmental spatio-temporal variations Estuarine, Coastal and Shelf Science, 57 (5-6), 1103-1114.

Lazareth, C.E., Mercier, J.-C. C. and Garnaud, S. (2001) - A geochemical study of larvikite from Brouage (France): evidence for European commercial sealinks in Early Modern Times. Comptes Rendus de l'Académie des Sciences, Série IIA, 332, n°12, 733-738.

Lazareth, C.E., Willenz, Ph., Navez, J., Keppens, E., Dehairs, F. and André, L. (2000) - Sclerosponges as a new potential recorder of environmental changes: Lead in Ceratoporella nicholsoni. Geology, 28, n°6, 515-518.

Lazareth, C.E. and Mercier, J.-C. C. (1999) - Geochemistry of ballast granites from Brouage and La Rochelle, France: evidence for medieval to post-medieval trade with Falmouth, Cornwall, and Donegal, Ireland. In Geoarchaeology: exploration, environments, resources. Pollard, A.M. (ed.), Geological Society, London, Special Publications, 165, 123-137.

- Quelques congrès internationaux

Bustamante, M.G., Lazareth, C.E., Cabioch, G., Turcq, B., Le Cornec, F., Mandeng-Yogo, M., Caquineau, S., 2011. Diagenetic effects and climatic variability in a New Caledonian coral Porites from the Mid-Holocene, XVIII INQUA Congress, Quaternary sciences - the view from the mountains, Bern, Switzerland, p. 2092.

Duprey, N., Lazareth, C.E., Butscher, J., Dupouy, C., Maes, C., Farman, R., Cabioch, G., 2010. The giant clam Tridacna maxima, a high-resolution proxy for past climate reconstruction in the South-West Pacific: first stages of the calibration, 2nd International Sclerochronology Conference, Mainz, Germany, p. 108.

Lazareth, C.E., Le Cornec, F., Candaudap, F., Freydier, R., 2010. Trace element high-resolution distribution in bivalve isochronous growth layers, 2nd International Sclerochronology Conference, Mainz, Germany, p. 56.

Schwartzmann, C., Durrieu, G., Sow, M., Ciret, P., Lazareth, C.E., Massabuau, J.-C., 2010. One year of giant clam growth: a combined HFNI valvometry and sclerochronology study, 2nd International Sclerochronology Conference, Mainz (Germany), p. 75.

Lazareth, C.E., Guzmán, N., Le Cornec, F., Ortlieb, L., 2009. The Mg - SST relationship in mollusc shells: is there a rule? Examples from three tropical species. Geophysical Research Abstracts 11, EGU2009-0, 2009.

Aubert, A., Lazareth, C.E., Cabioch, G., 2008. Sclerochronological and 18O study of the giant clam Hippopus hippopus shell. Application to Sea Surface Temperatures reconstructions, EGU General Assembly 2008. Geophysical Research Abstracts, Vienna, Austria, pp. EGU2008-A-06113.

Lazareth, C.E., Liétard, C., Pierre, C., Ortlieb, L., 2008. Inter-individual and inter-site reproducibility of δ18O profiles across Protothaca thaca (Bivalvia, Veneridae) shells from Peru and Chile, EGU General Assembly 2008. Geophysical Research Abstracts, Vienna, Austria, pp. EGU-2008-A-06203.

Gosselin, M., Fernandez, E., Ortlieb, L., Velasco, F., Lazareth, C.E., 2007a. Growth rate patterns in Trachycardium procerum (Mollusca) shells from coastal Peru and relationships with ENSO-related environmental parameters, 1st International Sclerochronology Conference, 17-21 July, Saint Petersburg, Florida (USA), p. 57.

Lazareth, C.E., Guzmán, N., Poitrasson, F., Ortlieb, L., Cuif, J.P., 2007a. Microstructural and geochemical patterns at the nyctemeral scale in the Concholepas concholepas (Gastropoda) shell, 1st International Sclerochronology Conference, Saint Petersburg, Florida (USA), p. 89.

Lazareth, C.E., Le Cornec, F., Elliot, M., Cabioch, G., 2007b. High-resolution calibration of geochemical proxies in the shell of a laboratory grown giant clam (Tridacna squamosa), 1st International Sclerochronology Conference, 17-21 July, Saint Petersburg, Florida (USA), p. 88.

- Revues de presse

-- Sciences au Sud - Le journal de l'IRD 39 (mars/avril/mai 2007, p. 3) El Niño laisse ses empreintes sur les coquillages

-- L'étudiant Magazine (Janvier 2006) - Que faire après une licence en Sciences de la Terre, p. 46-47.

-- National Geographic (Janvier 2001) - Levend fossiel gebruikt als klimaatmeter. (Un fossile vivant utilisé comme enregistreur du climat). Nederland-België.

-- Le Vif/L'express (16 juin 2000) - L'éponge moucharde, p. 18.

Vulgarisation

Participation à l'exposition « Nouvelle-Calédonie : Terre de corail » à l'Aquarium de la Porte Dorée, Paris, du 25 novembre 2008 au 19 avril 2009. Diaporama, prêt d'objets.

Participation au DVD Climatologie, pour le Centre National de Documentation Pédagogique (CNDP). Tournage sur Bondy le 30/06/2008.

Atelier « Coraux et récifs d'hier et d'aujourd'hui » au « Village des Sciences », Fête de la Science, Brest, du 21 au 23 Novembre 2008. Mise en place de l'atelier et accueil du public.

Mise en place d'une vitrine « archives biocarbonatées du climat » pour la « Ville Européenne des Sciences », Grand Palais, Paris, du 14 au 16 Novembre 2008.

Participation à l'exposition « Les récifs coralliens de la France d'outre-mer » à l'Aquarium de la Porte Dorée, du 4 juillet au 2 novembre 2008. Diaporama, prêt d'objets.

Lazareth, C.E. (2007) « Etude du climat à travers les coquilles de Bénitiers » sujet Canal IRD Juillet. http://www.canal.ird.fr/canal.php?url=/programmes/recherches/lazareth/index.htm

Cabioch, G. & Lazareth, C.E. (2005) - Corail et climat. Fête de la Science, Poindimié, Nouvelle-Caldéonie, Décembre 2005.

Lazareth, C.E. (2005) - Des biocarbonates marins comme enregistreurs du climat, Fête de la Sience, IRD Ile-de-France, 10-13 octobre.

Lazareth, C.E. (1997) - Origine géographique des pierres de lest du littoral de Poitou-Charentes "La géologie au service de l'histoire", Journées de la Recherche, Université de La Rochelle, Conseil Régional Poitou-Charentes, 27 juin.

Lazareth, C.E. (1995) - Géologie et pétrologie au service des recherches archéologiques : l'exemple des pierres de lest, Sciences en fête, La Rochelle.

Lazareth, C.E. (1995) - Les pierres de lest de Brouage, Séminaire F.L.A.S.H. (Faculté des Langues, Arts, Sciences Humaines et sociales).

Métier

J'ai suivi une formation en Sciences de la Terre et, dès la maîtrise, je me suis intéressée à la pétrologie (étude de l'origine de la structure, de la composition minérale et de la texture des roches). Au cours de mon doctorat, j'ai appliqué ces études de pétrologie à une problématique historique. L'objectif était de retracer les voies de commerce maritime médiévales entre l'Ouest de la France et l'Europe (quels pays ?) à partir de l'étude de pierres de lest, gros galets qui étaient utilisés pour alourdir les navires pour être ensuite laissés sur le lieu d'embarquement des marchandises (en l'occurrence, sel de Brouage, Charente-Maritime).

Je me suis ensuite orienté vers une thématique très différente pour m'intéresser aux biocarbonates (ex. coquille de mollusque, squelette de coraux) comme marqueurs de l'environnement.

Recherche actuelle :

Je cherche actuellement à mieux comprendre la variabilité climatique dans le Pacifique Ouest pour certaines périodes de temps clefs, par exemple l'Holocène Moyen, il y a  environs 6000 ans. Pour cela, j'utilise des archives des paramètres de l'environnement, les coquilles et les squelettes coralliens. J'étudie les variations de croissance et de composition chimique de ces archives. Dans le même temps, il est nécessaire de calibrer*, et valider, des traceurs géochimiques de l'environnement au sein de coquilles de mollusques, ceci passant par des expériences de croissance menées sur des individus vivants.

En parallèle, je dois comprendre le mieux possible les rythmes de croissance des coquilles afin d'interpréter correctement les résultats chimiques. Les traceurs seront ensuite étudiés au sein d'objets fossiles afin, essentiellement, de mieux comprendre le phénomène El Niño.

* Calibrer : définir la relation, sous forme d'équation, entre la teneur en certains éléments chimiques présents au sein de l'objet d'étude (coquille, sédiment, etc.) et un paramètre de l'environnement (ex. la température de l'eau, la salinité, etc.).

Mon métier :

Avant de pouvoir travailler sur les coquilles, il y a nécessairement un travail de terrain qui, pour l'Amérique du Sud a été réalisé jusqu'à maintenant par nos partenaires (Péruviens et Chilien donc) et collègues. Une fois que les coquilles sont arrivées au laboratoire, la première chose est de les mesurer (pied à coulisse), de les identifier une par une (n° d'échantillon) et de les photographier afin de toujours conserver une trace de l'échantillon. Je prépare ensuite des sections de coquilles qui sont collées sur une lame de verre pour pouvoir être observées au microscope. Cette préparation est assez longue (environ 1 semaine en tout pour 10 coquilles car il y a des temps de collage assez long) et relativement fastidieuse car de la qualité de la lame mince* obtenue dépends la qualité d'observation et d'interprétation par la suite. Pour les individus fossiles, la méthodologie est similaire.

* Lame mince : objet (morceau de roche, coquille, etc.), collé sur une lame de verre (ex. 5 cm sur 2 cm) et rendu assez fin (< 1 mm d'épaisseur) afin que la lumière puisse passer au travers pour une observation au microscope optique.

Afin d'étudier les rythmes de croissance de la coquille, il faut passer beaucoup de temps au microscope. J'y observe les stries de croissance (un peu comme les cernes des arbres) et effectue un certain nombre de mesures. Lorsque je sais à quelles périodes de temps (jour, mois, années) correspondent les différentes structures observées, je peux passer à l'analyse chimique des coquilles (ou coraux). Celles-ci se font au sein de mon laboratoire (= à Bondy) pour les analyses des éléments en traces (ICP-MS et LA-ICP-MS) et sur Paris (toujours au sein de notre laboratoire qui est sur 2 sites distincts) pour les isotopes stables. Il reste ensuite beaucoup de travail sur des logiciels spécifiques puis sur tableur afin de traiter les données et d'obtenir enfin un profil de variation de composition chimique au sein de la coquille. Les profils sont calés dans le temps grâce au travail d'observation de lame mince fait en amont. Enfin, je cherche à comprendre à quoi sont liées les variations de composition chimique observées en les comparant avec les paramètres de l'environnement (température de l'eau, salinité, etc.) qui ont soit été mesurés pendant la croissance de la coquille, soit obtenus sur des bases de données Internet. C'est l'aboutissement de mon travail puisque je passe alors à l'interprétation des résultats !

Pour ce qui concerne le travail sur des individus fossiles, après les analyses et traitement des données, il faut chercher à interpréter les résultats en termes de variations des paramètres de l'environnement (en utilisant les équations établies ou trouvées dans les publications) et comparer les résultats obtenus avec ceux des autres chercheurs. Ainsi, lorsque je ne prépare pas les échantillons ou ne fait pas les analyses (ce en quoi je suis aidée aussi par des collègues), je passe beaucoup de temps devant l'ordinateur.

Une partie importante du travail de chercheur consiste aussi à se documenter, c'est-à-dire à se tenir à jour des publications faites par les autres scientifiques qui travaillent dans le même domaine. En général, je regarde les articles nouveaux qui peuvent m'intéresser le matin à mon arrivée. Le plus souvent, je lis beaucoup de publications lors de l'écriture de mes propres papiers. Je participe aussi régulièrement à des congrès, ce qui permet de montrer à la communauté scientifique ce que l'on fait et surtout de rencontrer d'autres personnes et de discuter des différents problèmes et questions que l'on se pose.

Enfin, il est nécessaire de chercher des financements externes à l'Institut ce qui implique de rédiger des programmes de recherche, ou parties de programmes. Cette rédaction de projet, où sont le plus souvent impliqués différentes équipes, françaises ou internationales, peut aussi occuper mon temps à certains moments de l'année.

Le travail que je fais est ainsi très varié, depuis le terrain, le laboratoire et le traitement et interprétation des données, ce qui explique qu'il est difficile de décrire une journée type puisqu'elles peuvent être très différentes.