Expert Planète

Philippe Vallette

Directeur général Nausicaa

Classé sous :océanographie , mer , océan
L’Océan mondial est à la base du système qui permet l’ensemble de la vie sur notre planète. Il nous fournit, entre autre, notre oxygène et notre nourriture. Il régule la machine climatique planétaire et limite le réchauffement en absorbant une bonne partie du CO2 que nous émettons en excès, mais ce faisant, depuis des décennies, l’Océan se détériore. Les conséquences économiques, sociales et environnementales rendent urgente la mobilisation des citoyens, des industriels, des politiques ainsi que la concertation internationale. Chacun peut agir pour un océan en bonne santé afin qu’il puisse continuer à bénéficier des ses bienfaits. Futura-Sciences est un excellent vecteur pour la sensibilisation de chacun pour l’avenir de la Planète Bleue et celui des hommes.
Philippe Vallette, Directeur général Nausicaa

Biographie

Passionné par la mer et les hommes qui en vivent, Philippe VALLETTE est océanographe de formation (Université de Paris VI). La plongée, la faune et les ressources halieutiques déterminent son parcours. Il a travaillé dans un premier temps dans divers laboratoires marins dans le cadre de la fin de ses études, pour ensuite se consacrer totalement à NAUSICAA. D'envergure nationale, ce Centre de la Mer est un complexe entièrement consacré à la découverte de l'environnement marin qui sensibilise le public à vivre en meilleure intelligence avec la Mer. Quant à ces dernières années, Philippe VALLETTE les a consacrées à mener à bien les projets de développement de NAUSICAA et la mise en place d'un autre projet d'envergure internationale : le RESEAU OCEAN MONDIAL.

La plongée, sa passion, il l'a découverte à l'âge de 8 ans. 10 ans plus tard, il renouvelle l'expérience en allant explorer la Mer d'Alboran. Là, il découvre avec émotion ce qu'est une madrague à thons. Il s'intéressera aux ressources vivantes.

Afin de mieux comprendre la gestion des ressources marines et les fonds marins, il effectue plusieurs campagnes océanographiques avec des équipes de chercheurs (à Terre-Neuve avec l'IFREMER, en Mer du Nord...). Cette vocation maritime et halieutique l'amène à s'installer à Boulogne/Mer, 1er port de pêche français. C'est là, après une étude sur le fonctionnement d'une pêcherie de crevettes pour l'Institut des Pêches (à présent l'IFREMER), qu'il est proposé au Maire de Boulogne/Mer, Guy LENGAGNE, initiateur du projet pour la création d'un équipement : l'actuel Centre National de la Mer, NAUSICAA.

De sa rencontre avec Stéphane HENARD (ingénieur agronome spécialisé dans l'aquaculture), et Christophe LIACOPOULOS (océanographe informaticien), naîtra le noyau de conception de NAUSICAA. Tous sont animés par la même préoccupation : faire comprendre au public le fonctionnement des océans, leur exploitation par les hommes, et surtout la nécessité de vivre en meilleure intelligence avec la Mer. 9 ans plus tard, le 18 mai 1991, le Centre National de la Mer ouvre ses portes. Puis, en mai 1998, fort du succès remporté auprès du public et pour renouveler l'intérêt des visiteurs, NAUSICAA double la surface de son exposition et propose 3 nouvelles attractions spectaculaires.

L'équipage de NAUSICAA se consacre depuis à l'animation de ce Centre extraordinaire, grâce notamment à la mise en place d'expositions temporaires et de conférences. Ces activités n'ont qu'un seul but : sensibiliser et amener à agir le grand public afin que nos enfants connaissent un Océan plus bleu que le nôtre.

Parallèlement depuis 2002, l'équipage de NAUSICAA travaille à la création, puis à l'animation d'un Réseau International de Centres de sensibilisation du public à la gestion des océans : le RESEAU OCEAN MONDIAL. Mieux gérer l'écosystème marin et pérenniser les ressources afin de garantir un développement durable aux générations présentes et futures, voilà l'objectif du RESEAU OCEAN MONDIAL. Parce que les Océans sont dans un état critique et que la nécessité d'en mieux gérer les ressources à l'échelle mondiale est vitale pour l'Homme, les relais de culture scientifique et de sensibilisation aux enjeux environnementaux que sont les Aquariums, Centres de Science, Musées du monde entier, membres du RESEAU OCEAN MONDIAL peuvent :

* mobiliser le plus grand nombre de citoyens et d'organismes,
* informer les visiteurs de nos Centres et bien au-delà,
* agir et amener à agir pour protéger la ressource et offrir un avenir viable aux nouvelles générations.

Le RESEAU OCEAN MONDIAL est l'organe de sensibilisation du grand public, du Forum Global pour les Océans, Côtes et Iles, créé au Sommet Mondial du Développement Durable de Johannesburg en 2002.

Philippe VALLETTE est également l'actuel président du Festival de Mondial de l'Image Sous-Marine. Il a reçu en 2004 le Trident d'Or de l'Académie Internationale des techniques et des arts subaquatiques. En 2005, il reçoit la médaille d'Or du Tourisme. Très peu décernée, cette dernière souligne l'investissement de Philippe VALLETTE pour valoriser le potentiel touristique français et encourage la voie de l'innovation qu'a choisi NAUSICAA depuis toujours.

En avril 2007 sort l'ATLAS DE L'OCEAN MONDIAL, un ouvrage co-écrit par Philippe VALLETTE et Jean-Michel Cousteau. Cet ouvrage, où il est plus question de considérations économiques, sociales et environnementales que de sciences océanographiques au sens strict, nous montre à quel point l'Homme est lié à l'Océan. Parce que la préservation du milieu marin est indispensable à l'équilibre écologique planétaire, l'Atlas nous donne également quelques pistes pour agir en faveur de l'environnement marin.

Métier

Il n'y a pas vraiment de journée type à Nausicaa !

Philippe VALLETTE commence sa journée à NAUSICAA vers 8 h 30. Ce moment est consacré au point quotidien avec Sylvie, son assistante, à la lecture des e-mails, à la validation de documents. Avant que les réunions ne commencent, Philippe VALLETTE fait également le tour de l'exposition de NAUSICAA pour saluer les employés qui préparent le Centre avant l'ouverture et observer les aquariums. 9 h 30, les réunions démarrent. Les sujets sont très variés : il peut s'agir de réunions de coordination avec les équipes de NAUSICAA, de rencontres avec des partenaires, de réunions de préparation pour les futurs chantiers du Centre, d'entretiens individuels avec les salariés...

Vers 12 h 30, les réunions se terminent. Philippe VALLETTE organise souvent des déjeuners professionnels. Si ce n'est pas le cas, il déjeune à la cantine de NAUSICAA avec les salariés ou il profite de ce moment pour préparer les réunions du Grenelle de la Mer, du Forum Global pour les Océans Côtes et îles, de la prochaine Rencontre Internationale du Réseau Océan Mondial, etc.

L'après-midi se poursuit par d'autres réunions à NAUSICAA ou à PARIS. Puis Philippe VALLETTE s'envole pour un congrès de l'Union Mondial des Aquariums, ou un Congrès pour l'Océan, ou pour New York et les Nations Unies ou encore pour MARSEILLE et son Festival Mondial de l'Image Sous-Marine.