Planète

Espèces d'huîtres perlières : Pinctada margaritifera, P. maxima et P. fucata

Dossier - Les perles de Tahiti, si fascinantes
DossierClassé sous :zoologie , perles de Tahiti , À la Une

-

Les perles de Tahiti sont reconnues pour leur qualité dans le monde entier. Mais comment les huîtres de Polynésie peuvent-elles renfermer d'aussi beaux bijoux ? Découvrez les mystères de la perliculture dans ce dossier.

  
DossiersLes perles de Tahiti, si fascinantes
 

Il existe trois espèces d'huîtres principalement utilisées pour la culture de perles. Ces huîtres perlières sont Pinctada margaritifera, Pinctada maxima et Pinctada fucata. D'autres bivalves, notamment d'eau douce, sont aussi employés.

Perles grises très rares d'huîtres perlières. © ChameleonsEye, Shutterstock

De nombreuses espèces de bivalves produisent des perles greffées pour la bijouterie.

Bivalves d'eau douce et perles chinoises

Certaines vivent en eau douce ; l'essentiel de la production chinoise en est issue.

D'autres genres de mollusques sont utilisés en perliculture, principalement pour des demi-perles (mabe) : ce sont les bivalves du genre Pteria, mais aussi des ormeaux du genre Haliotis.

Coquilles de P. margaritifera avec des mabe. © Ifremer, tous droits de reproduction interdits

L'huître P. margaritifera et les perles noires de Polynésie

L'huître P. margaritifera est une espèce de la zone indopacifique ; elle est particulièrement représentée :

  • dans le Pacifique sud (de la Nouvelle-Guinée à Hawaï) ;
  • en Polynésie.

Elle est de la famille des Pteriidae et du genre Pinctada. On lui connaît quelques tailles et poids records : 34 centimètres et 5 kilos (Hervé, 1936). L'évaluation de sa longévité reste très subjective : aux alentours d'une dizaine d'années au minimum (Ranson, 1952).

Elle a la particularité de présenter des irisations vertes, rouges, bleues ou grises de la nacre à la périphérie de sa coquille interne qui font sa renommée et donnent les « perles noires de Polynésie » ou rava rava.

P. margaritifera avec une perle naturelle située dans le manteau. © Ifremer, tous droits de reproduction interdits

Huîtres : les espèces Pinctada maxima et Pinctada fucata

Deux autres espèces, également de la famille des Pteriidae et du genre Pinctada, sont élevées dans le monde pour leur nacre et leurs perles. Il s'agit des espèces :

  • Pinctada maxima ;
  • Pinctada fucata.