Planète

Vrais ou faux crabes ? Crabe des cocotiers, pagures...

Dossier - Les fascinants crabes : tout savoir sur le crabe
DossierClassé sous :zoologie , animaux , crabe

-

Tourteau, araignée de mer, étrille, etc. : si les crabes sont un mets que beaucoup apprécient, l'incroyable diversité de ces animaux aux formes, aux couleurs et aux modes de vie étonnants reste méconnue.

  
DossiersLes fascinants crabes : tout savoir sur le crabe
 

Si certains crustacés ont une allure générale de crabes, auxquels ils sont apparentés, ils n'en sont pas vraiment, au sens zoologique du terme...

Parmi les crustacés décapodes, quelques espèces, qui n'appartiennent pas au groupe des brachyoures, ou crabes, ont cependant développé un « faciès » de crabe. Ainsi les lithodes (appartenant au groupe des anomoures) sont des habitants des mers froides et des grandes profondeurs. Leur corps et leurs pattes, de couleur souvent orangée ou rouge vif, sont hérissés de robustes épines. Leur abdomen, replié sous le corps, les fait ressembler à des crabes.

Ils s'en distinguent cependant par la présence de seulement trois paires de pattes marcheuses visibles extérieurement, la quatrième étant atrophiée. L'abdomen est formé de plaques calcifiées, disposées de façon asymétrique chez les femelles. Certaines espèces de lithodes atteignent des tailles impressionnantes, comme le « crabe » royal Paralithodes kamtschatca qui mesure jusqu'à 1,5 m d'envergure ! Du fait de leur chair délicieuse, ils font l'objet de pêches commerciales très actives.

Crabe porcelaine anémone. © volkan, fotolia

Les fragiles crabes porcelaine

Les fragiles petits porcelaines, également du groupe des anomoures, à la carapace aplatie et arrondie, peuvent également être confondus avec des crabes. Beaucoup vivent cachés sous les pierres des rivages, d'autres sur des coraux mous ou au milieu des tentacules d'anémones de mer. Lorsqu'ils se sentent en danger, ils reculent en faisant claquer leur abdomen et leurs grosses pinces plates les défendent des intrus. Avec les longues soies garnissant leurs pièces buccales, ils filtrent les particules en suspension dans l'eau.

Les crabes taupe

Pas plus gros qu'un pouce, les Hippidae (ou crabe taupe) ont un corps en forme d'œuf, des pattes pointues, modifiées pour creuser, et sont dépourvus de pinces. Ils pullulent par milliers dans la zone des brisants des plages de la côte ouest des États-Unis où ils vivent à demi-enfouis dans le sable. Leurs longues antennes plumeuses, dressées, piègent le plancton qui est ensuite rabattu et peigné par les pièces buccales.

Crabe des cocotiers Birgus latro. © John Tann from Sydney, Australia, Wikimedia commons, CC by-sa 2.0

Pagures, ou bernard-l’ermite, et autres crabes des cocotiers

Les pagures, ou bernard-l'ermite, protègent leur abdomen, mou et enroulé en spirale, à l'intérieur d'une coquille de gastéropode ; d'autres s'abritent dans des bois coulés, des éponges ou même des tiges de bambous. D'autres encore sont adaptés à la vie terrestre, comme les cénobites vivants en grand nombre sur le haut des plages tropicales, ou le géant crabe des cocotiers (Birgus latro, jusqu'à 40 cm de long, plus d'un kilo), à l'abdomen calcifié et aux pinces si puissantes qu'elles peuvent décortiquer les noix de coco !