Planète

Les faux bourdons dans la ruche

Dossier - Abeilles : accueillir une ruche chez soi
DossierClassé sous :zoologie , abeille , ruche

Les motivations qui vous amèneront à accueillir une ruche chez vous peuvent être très diverses : lutter à votre échelle contre la disparition des abeilles, améliorer les performances de votre potager, la curiosité, la volonté de vous assurer un revenu complémentaire en récoltant et vendant du miel… toutes les raisons sont bonnes.

  
DossiersAbeilles : accueillir une ruche chez soi
 

Le faux bourdon, le mâle de l'abeille, ne doit pas être confondu avec les bourdons terrestres ou autres qui constituent des espèces à part. Le faux bourdon ressemble aux abeilles ; il est plus gros et ses yeux sont plus imposants. Il vrombit plus fort, est un peu balourd et, en vol, il traîne ses pattes arrière.

Photo de faux bourdon, le mâle de l'abeille. Le faux bourdon ne pique pas. © Waugsberg, CC by-nc 3.0

Naissance des faux bourdons

Les cellules des faux bourdons sont plus grandes que celles des ouvrières. Dans ces cellules, la reine pondra un œuf non fécondé qui donnera un mâle.

Comme la reine et les abeilles ouvrières, le faux bourdon connaît trois stades de développement avant d'émerger. L'œuf éclot au bout de 3 jours, le stade larvaire dure 10 jours et le stade nymphal 11 jours. C'est 24 jours après la ponte que le faux bourdon émergera. Le faux bourdon naît sans dard : il ne pique donc pas.

La vie des faux bourdons dans la ruche

La seule fonction du faux bourdon est de féconder la reine. À certaines périodes, lorsque la température s'y prête, les faux bourdons se regroupent dans un endroit connu d'eux seuls et forment des nuages dans le ciel. Ils attendent l'arrivée des reines.

Les plus rapides arriveront à rattraper la reine, la féconderont, puis mourront. Les autres rentreront à la ruche ; ils pourront rentrer dans n'importe quelle ruche et y seront acceptés, contrairement aux ouvrières qui sont inféodées à leur ruche.

Une abeille (à gauche) et un faux bourdon (à droite). © Banque national de photo en SVT, DP

Les faux bourdons ne butinent pas, ne nettoient pas, ne peuvent pas défendre la ruche contre les envahisseurs. En revanche, ils mangent du miel.

C'est certainement la raison pour laquelle les faux bourdons sont chassés de la ruche une fois la période des vols nuptiaux terminée et dès que les réserves diminuent. Les ouvrières les regroupent au fond de la ruche puis les font sortir de cette dernière. Parfois, elles n'hésitent pas à les piquer pour les supprimer. De toute manière, hors de la ruche ou piqué, le destin du faux bourdon sera le même...