Planète

Vin : l'importance du terroir

Dossier - Les secrets du vin : géologie du vignoble français
DossierClassé sous :Terre , géologie , vignoble

-

Qu’est-ce qui fait qu’un vin est plus typé ou meilleur qu’un autre ? Quelle est l’importance du terroir ? Bon voyage dans un univers plein d’arômes, celui des vignobles français.

  
DossiersLes secrets du vin : géologie du vignoble français
 

Le terroir ! Voilà un mot bien mystérieux qui englobe plusieurs facteurs séparés et complémentaires, d'où la nécessité d'avoir inventé ce mot : un mot et un concept que jalousent nos voisins du Nouveau Monde, qui aimeraient que le vin soit plus facile à expliquer et à vendre. Mais pas en France, où la complexité ne fait pas peur.

La côte de la Madone est un cru célèbre de Fleurie dans le Beaujolais. Le sol consiste en du granite rose désagrégé en pierraille, un terroir qui convient parfaitement au cépage gamay. Le terroir français est une chance pour le vin. © Geralt CC0, Domaine public

Terroir et appellations

Le terroir, c'est la rencontre d'un sol, d'un sous-sol (la roche mère), d'un climat et d'un savoir-faire ancestral. Et à ce titre, on peut dire que les vins français ont bien de la chance.

Qu'il existe autant d'appellations différentes, aussi variées qu'excellentes, n'est pas le fruit du hasard. C'est avant tout la richesse de la géologie française, la multiplicité des types de roche, de reliefs et de climats, qui permet ce feu d'artifice d'arômes.

Muscat blanc et muscat noir - Beaumes-de-Venise, Vaucluse, France. © Jean-Marc Rosier, CC by-sa 3.0

Il y a en France des calcaires et des marnes déposés dans des océans disparus, des grès et graviers livrés par les deltas et les méandres des grands fleuves, des gypses et des argiles déposés dans des salines et des marais, des schistes et des gneiss rescapés de montagnes émoussées, des granites éclatés en sable grossier, et des basaltes épanchés par d'anciens volcans. Tous donnent des vins différents.

Le vin : alliage magique entre terroir et cépage

Bien sûr, les vins doivent d'abord leurs particularités à leurs différents cépages. Mais si on plante du pinot noir en Bourgogne, du gamay dans le Beaujolais et du cabernet-sauvignon dans le Bordelais, c'est justement parce que ces cépages-là sont en adéquation avec le sol et le climat du cru.

C'est le patient travail d'observation et d'expérimentation méthodique des vignerons, dès l'Antiquité, et particulièrement des monastères qui régnaient sur le vignoble au Moyen Âge, qui a produit ces alliances magiques entre cépages et terroirs...