Les déchets plastique en mer, un septième continent ?

DossierClassé sous :Pollution , Environnement , plastique

-

Chaque seconde, 100 tonnes de déchets (sur les 4 milliards produites annuellement) finissent en mer, dont une grande partie est constituée de matières plastique. Certains n'hésitent pas à parler de « septième continent ». Objets flottants ou microparticules, ces déchets plastique se déposent sur les plages, se dispersent en mer, se retrouvent sur les fonds marins. Quels effets ont-ils sur l’Homme et son environnement ?

  
DossiersLes déchets plastique en mer, un septième continent ?
 

Un septième continent, formé de déchets plastique : réalité alarmante ou exagération de langage ? Dévoilés dès les années 1990, ces amas de déchets, aussi appelés « îles flottantes », font régulièrement la Une des médias.

Quels sont exactement ces déchets ? D'où viennent-ils ? Quelles sont les conséquences sur notre environnement ? Y a-t-il des solutions pour préserver l'avenir de nos océans ?

Le septième continent de plastique, se situe également au fond des océans. Des plongeurs retirent ici des filets pris sur les récifs. © Dwayne Meadows, NOAA, NMFS, OPR, DP

Pour éviter la pollution de l'eau par ces matières, il faut notamment développer le recyclage du plastique. La tâche n'est pas simple mais de nombreuses initiatives fleurissent dans le monde pour réduire l'impact écologique de ces déchets et développer de nouvelles techniques de recyclage (voir la vidéo ci-dessous).

Chaque année l’Homme génère en moyenne 280 millions de tonnes de plastique. Afin de traiter ces déchets, des microbiologistes ont développé un système de recyclage original. Découvrez en vidéo le Fungi Mutarium, un concept permettant de faire pousser des champignons sur du plastique. © LIVIN Studio

Ce dossier de L'actualité chimiquefait suite à une communication de l'Ifremer (Institut de recherche pour l'exploitation de la mer) et de PlasticsEurope (représentant les industriels du plastique européens). Connaître pour pouvoir agir, c'est le défi relevé par plusieurs organismes de recherche publique, comme l'Ifremer.