Planète

Les Tremblements de Terre et la volcanisme

Dossier - Petite vulgarisation de géologie abordée sous l'aspect historique
DossierClassé sous :géologie , tremblement de terre , volcanisme

Michel Testaz

-

Découvrir la géologie d'un point de vue historique.

  
DossiersPetite vulgarisation de géologie abordée sous l'aspect historique
 
Les tremblements de terre

Les Grecs les expliquaient comme étant dus à des masses d'air souterraines tentant de s'échapper. Plus tard, les scientifiques soupçonnèrent l'existence de tensions dans les roches, provoquées par la chaleur interne de la Terre.

En 1760, Michell proposa une explication en termes d'ondes déclenchées par les mouvements de roches profondes. Il expliqua aussi les tsunamis (raz de marée) comme étant une des conséquences des tremblements de Terre sous-marins.

En 1855, le premier instrument détectant ces ondes fut mis au point: le sismographe de Palmieri qui mesure des ébranlements grâce au mouvement de mercure enfermé dans des tubes. Milne améliora l'appareil en 1880 en utilisant des ressorts reliés à un bloc massif immobile et à un rocher sensible aux tremblements.

Ainsi, la théorie des ondes sismiques semble adéquate pour expliquer comment les tremblements de terre se produisent. De plus, grâce au perfectionnement des sismographes, il nous est possible de bien mesurer les mouvements de la croûte terrestre.

Un autre problème est de prévoir les tremblements de Terre. Certains indices peuvent être repérés par les sismologues: élévation du sol, changement des propriétés magnétiques ou électriques des roches, comportement de certains animaux, etc. Quoiqu'il en soit, ces prévisions restent délicates et souvent, on ne peut prévoir l'intensité du phénomène à venir.

Par contre, on a repéré des régions à hauts risques: 80 % de l'énergie libérée l'a été sur les rives du Pacifique et 15 % suivant une bande est-ouest, dont la Méditerranée fait partie. En outre, on a constaté une liaison géographique entre les régions volcaniques et les régions à tremblements de Terre.

Le Volcanisme

La recherche moderne sur les volcans commença au XVIIème siècle. Citons une analyse de Guettard concernant le rôle volcanique dans la formation d'une partie de la croûte terrestre . Un peu plus tard, Hutton montra que la plupart des roches ont une origine volcanique (plutonisme), corrigeant les idées de Werner qui leur attribuait une origine sédimentaire (neptunisme).

Actuellement, on admet que les tremblements de Terre et le volcanisme sont des manifestations de l'énergie interne de la Terre. Cette énergie interne résulte principalement de la radioactivité naturelle de l'intérieur du globe terrestre.Tout aussi effrayants et de durée bien plus longue que les tremblements de Terre, les éruptions volcaniques peuvent être de plusieurs types.

Un premier cas, spectaculaire, est du genre explosif. On peut en citer quelques exemples typiques:
Le Krakatoa en Indonésie (1883). Santorini (il y a environ 3'000 ans). Le Vésuve (en 79 av JC). Le Mt. St. Helens (en 1980). Des roches en fusion, des cendres, de la vapeur d'eau peuvent être violemment éjectés. Les conséquences sont immédiates et terriblement dévastatrices (comme les nuées ardentes). Parfois des effets sur le climat sont observés pendant plusieurs mois, à cause des poussières qui se répandent dans l'atmosphère.

Un deuxième cas de volcanisme, moins dangereux, est du type "coulées de lave" (Kilawea à Hawaï, Etna en Sicile, etc). Ces volcans sont actifs de manière assez régulière, ce qui fait que leurs effets sont moins violents.

Un autre genre de volcan est classé sous le terme de "Strombolien", du nom du Stromboli (îles Eoliennes, Italie du sud). Il est caractérisé par des petites éruptions régulières , accompagnées de jets de roches en fusion (et très rarement de coulées de lave).

Un dernier cas intéressant de volcanisme est celui des "points chauds", dont Hawaï est l'exemple le plus célèbre