Voyage en Haute-Corse

DossierClassé sous :géographie , pin laricio , pinus nigra

-

La Haute-Corse est sauvage et belle. Nous parlerons de l’amandier qui aime le calcaire et du pin laricio qui ne l’aime pas. On s’attardera aussi, un peu, sur l’histoire mouvementée de la Corse, à l’époque, avec ses voisins encombrants et envahisseurs comme Gênes et Pise...

  
DossiersVoyage en Haute-Corse
 

La Haute-Corse est sauvage et belle. Nous ne parlerons pas de tourisme traditionnel mais de l'amandier qui aime le calcaire et du pin laricio qui ne l'aime pas.

Gorges et rivière de la Restonica, Haute-Corse. © Altagna, Wikimedia commons, CC by-sa 2.0-FR.
On aurait pu aussi parler de châtaignes ou d’oranges, de figues de barbarie ou de fleurs endémiques, mais il faut choisir ! On s’attardera un peu sur l’histoire mouvementée de la Corse, avec ses voisins encombrants et envahisseurs comme Gênes et Pise.
Oranges de la variété Ambersweet, une varété tolérante au froid. © Photo K3644-12 de l'USDA. DP

Il y a naturellement foule d'autres choses à faire comme par exemple y aller en janvier. Le dimanche qui suit le 17 Janvier a lieu la fête de St-Antoine des oranges avec  bénédiction des oranges et procession dans le village d'Aregno. Les oranges ne pourrissent pas et sont gardées jusqu'à la fête suivante. Aregno était connu pour la qualité de ses oranges... Les premiers orangers furent importés du Portugal au XVIIe siècle !

Bonne découverte.