Planète

Toussaint Louverture : une révolte contre l'esclavage

Dossier - Tourisme dans le Doubs, des forts Vauban aux salines
DossierClassé sous :géographie , doubs , vauban

-

Le tourisme dans le Doubs est une bonne idée de vacances. Ce département regorge de richesses : la citadelle Vauban et autres forteresses, la saline royale d'Arc-en-Senans, lacs et rivières pour l'activité nautique...

  
DossiersTourisme dans le Doubs, des forts Vauban aux salines
 

Toussaint Louverture, fameux personnage historique, a connu le château de Joux... en tant que prisonnier. Découvrons plus en détail son histoire. 

La citadelle Laferrière, près de Milot en Haïti, vue depuis le chemin d'accès. © Rémi Kaupp, Wikimedia, CC by-sa 3.0
Toussaint Louverture a terminé sa vie dans le château de Joux. © El Bibliomata, Flickr CC by nc-sa 3.0

Toussaint Louverture : la révolte haïtienne

François-Dominique Toussaint (1743 - 1803) est le plus grand dirigeant de la Révolution haïtienne, devenu gouverneur de Saint-Domingue- Haïti. Il est reconnu pour être le premier leader Noir à avoir vaincu les forces d'un empire colonial dans son propre pays. Né esclave, il est devenu une figure historique dans le mouvement d'émancipation des Noirs en Amérique. Déporté à Saint-Domingue, son père Hippolyte Gaou fut vendu au comte de Bréda qui encouragea Toussaint à apprendre à lire et à écrire. Il épousa une femme libre et fut affranchi en 1776.

En 1791, les esclaves se révoltèrent et s'allièrent en 1793 aux Espagnols pour renverser les Français. Toussaint remporta plusieurs victoires. On le surnomma Louverture. Il devint général des armées du roi d'Espagne. En 1793, Toussaint proclama : « Frères et amis. Je suis Toussaint Louverture ; mon nom s'est peut-être fait connaître jusqu'à vous. J'ai entrepris la vengeance de ma race. Je veux que la liberté et l'égalité règnent à Saint-Domingue. Je travaille à les faire exister. Unissez-vous, frères, et combattez avec moi pour la même cause. Déracinez avec moi l'arbre de l'esclavage. » Mais le peu d'attention que lui montrèrent les Espagnols le persuada que ceux-ci n'entendaient pas abolir l'esclavage, en revanche les commissaires de la République, Léger-Félicité Sonthonax et Étienne Polverel, arrivés à Saint-Domingue en 1792 devaient garantir les droits des gens de couleur. Le 29 août 1793, le même jour que la proclamation de Toussaint, Sonthonax émancipa l'ensemble des esclaves et la Convention ratifia cette décision.

Toussaint Louverture. © domaine public

En 1794, Toussaint défit en quinze jours ses anciens alliés espagnols et en 1795, la Convention l'éleva au grade de général de brigade. En 1796, il fut nommé lieutenant général de la colonie de Saint-Domingue. Le Directoire l'éleva au grade de général de division en août 1796. Toussaint ne put déloger les Britanniques du Nord et de l'Ouest mais il leur fit la vie amère et ils finirent par négocier et, en1798, ils abandonnent Saint-Domingue.

Le 9 mai 1801 il proclama une constitution autonomiste qui lui donnait les pleins pouvoirs à vie. Bonaparte s'inquiètera de perdre une colonie rentable, il envoie Leclerc reprendre le contrôle de l'île et arrête Toussaint Louverture, soupçonné de complot. Toussaint est emprisonné au fort de Joux en 1802, et y mourra d'une pneumonie en 1803. Mais la révolte continua et Dessalines proclama l'indépendance d'Haïti le 1er janvier 1804.