Planète

La Gaule et Clovis au Ve siècle

Dossier - Tourisme dans l’Aisne
DossierClassé sous :géographie , canal , fleuve

-

Non loin de la Belgique, le département de l’Aisne constitue un berceau historique de la France. Plongez dans l’histoire de Clovis et l’anecdote du vase de Soissons, ainsi que dans la tradition fluviale du touage, avec cette promenade dans l’Aisne.

  
DossiersTourisme dans l’Aisne
 

Plantons le décor : nous sommes dans la Gaule à la fin du Ve siècle. Avec la chute de l’empire romain d’Occident, une multitude de pouvoirs locaux ont occupé le vide laissé par Rome. Parmi eux, Syagrius est établi à Soissons. Les Francs, au nord-est, avaient servi l'Empire romain sur la frontière rhénane ; ils sont païens à l'avènement de Clovis.

Clovis 1er roi des Francs (465-511). © François-Louis Dejuinne, Wikimedia commons, DP
Carte de la Gaule en 481. Celle-ci est morcelée en une multitude de royaumes. © DP
  • Les Burgondes sont établis en Savoie et dans le Lyonnais ; ils sont déjà chrétiens ; 
  • Les Wisigoths, établis en Languedoc, sont peu tolérants envers les chrétiens qu'ils dominent ; 
  • Le roi ostrogoth Théodoric le Grand, depuis l'Italie, cherche à maintenir l'équilibre entre les différents royaumes.

Une multitude de pouvoirs locaux ont occupé le vide laissé par Rome. Parmi eux, Syagrius est établi à Soissons.

En 481, Clovis, fils du roi Childéric Ier, prend la tête du royaume franc salien, à Tournai. Les Francs, anciens fidèles de Rome, sont des Germains, bien éloignés des Gaulois romanisés. Clovis donne naissance à une première dynastie de rois chrétiens acceptée par les élites gallo-romaines et crée un nouveau pouvoir en Gaule.

Clovis Ier (466-511)

Il est roi des Francs de 481 à 511. De la dynastie des Mérovingiens, il est considéré comme le premier roi catholique de France.

Clovis est devenu roi des Francs à l’âge de 15 ans. © DP

Nous connaissons Clovis à travers la description de son règne par l'évêque gallo-romain Grégoire de Tours. Aucune étude n'a remis en cause ses indications.

  • 481-482 : avènement de Clovis. Son royaume représente l’actuelle Belgique à l'exception de Soissons, contrôlée par Syagrius ;
  • 484 : alliance avec les Francs rhénans et avec les Francs de Cambrai ;
  • 486 : bataille de Soissons contre Syagrius. La victoire de Soissons permet à Clovis d’avoir tout le nord de la Gaule. Syagrius finira égorgé. C'est lors de cette bataille qu'eut lieu — selon Grégoire de Tours — l'épisode du vase de Soissons. L'épilogue s’est déroulé le 1er mars 487 ;
  • 490 : raids victorieux contre les Wisigoths ;
  • 493 : pacte de non-agression avec les rois burgondes ;
  • 496 : bataille de Tolbiac contre les Alamans lors de laquelle Clovis fait le vœu de se convertir au christianisme. Saint-Rémi baptise Clovis le jour de Noël ;
  • 499 : Clovis s'allie au roi burgonde de Genève ;
  • 507 : bataille de Vouillé, contre les Wisigoths : victoire qui permet au royaume de Clovis de s'étendre en Aquitaine ;
  • 508 : Paris devient résidence principale ;
  • 510 : Clovis étend son autorité au-delà du Rhin. Le royaume de Clovis ne comprend ni l'île de Bretagne (actuelle Grande-Bretagne), ni les régions méditerranéennes ;
  • juillet 511 : premier concile des Gaules à Orléans, Clovis est désigné « Rex Gloriosissimus, fils de la Sainte Église ».