Tourisme dans l’Aisne

DossierClassé sous :géographie , canal , fleuve

-

Non loin de la Belgique, le département de l’Aisne constitue un berceau historique de la France. Plongez dans l’histoire de Clovis et l’anecdote du vase de Soissons, ainsi que dans la tradition fluviale du touage, avec cette promenade dans l’Aisne.

  
DossiersTourisme dans l’Aisne
 

Nous partons faire du tourisme dans l’est de la Picardie, tout près de la frontière belge et à une heure de Paris, dans un haut lieu du Moyen Âge : l’actuel département de l’Aisne, qui est le berceau historique de la France, avec Soissons, dont Clovis fit sa capitale.

Entrée Sud du tunnel de Braye-en-Laonnois. © Cl9f, Wikimedia commons, CC by-sa 3.0

On parle peu de l’Aisne. C’est pourtant depuis cette contrée que Clovis engagea l’unification des peuples francs. Nous verrons dans ce dossier quelle est la fameuse histoire du vase de Soissons, un thème hagiographique (biographique, mais à l’éloge excessif) des Mérovingiens, en distinguant le vrai du faux.

Le tourisme dans l'Aisne se fait aussi au fil de l'eau. Voici un panorama de l’Aisne au village de Soupir. Cette rivière se jette dans l’Oise, à Compiègne, après un périple de 353 km. © Bodoklecksel, cc by sa 3.0

Nous nous intéresserons aussi à une activité en voie de disparition : le touage, ou la traction d’un groupe de péniches à l’aide d’un bateau qui se déplace par le biais d’une chaîne. Les derniers toueurs se trouvent encore sur le canal de Saint-Quentin, et sont des survivants de la grande navigation fluviale de l’embouchure de la Seine à la Belgique et à l’Escaut.

Parmi les grandes villes de l’Aisne, on trouve Château-Thierry, Laon, Saint-Quentin ou encore Soissons. © Manchot sanguinaire, cc by sa 3.0

Au cours de notre découverte de l'Aisne, entre histoire et tradition, suivez le tracé de la rivière et redécouvrez son positionnement stratégique. Bonne route.