Sisteron, la perle de Haute Provence

DossierClassé sous :géographie , voies romaines , génie civil

-

Sisteron était une ville importante de la Narbonnaise. La Via Sinistra reliait entre elles la voie Domitienne et la voie Aurélienne. Nous parlerons de la deuxième mais aussi de la citadelle de la ville et de son rocher très particulier, bonne promenade citadine.

  
DossiersSisteron, la perle de Haute Provence
 

Sisteron ou « Segustero » à l'époque romaine, était une ville importante de la Narbonnaise. Elle est située en Région Provence-Alpes-Côte d'Azur dans le département des Alpes-de-Haute Provence. Ce dossier vous fera faire un tour d'horizon complet de cette ville.

La Via Sinistra reliait entre elles la voie Domitienne et la voie Aurélienne. 

A la fin du Vème siècle, Sisteron reçoit un siège épiscopal, et subit les incursions qui ont ravagé la Provence.

Blason Alpes de Haute Provence

Après Charlemagne, Sisteron fait partie du Royaume d’Arles.  Puis de 1209 à 1481, la ville appartient à l’état Provençal que Charles III lèguera à Louis XI.

Blason de Sisteron

En 1481, Sisteron devient ville du Royaume de France. Puis en 1516 : François Ier s'arrête à Sisteron de retour de Marignan ; Le chevalier Bayard y tient garnison.  De 1560 à 1600 la ville est le théâtre de luttes entre Protestants et Catholiques et, sous Henri IV, la cité n’est plus que ruines.

Sisteron

1639 : le prince polonais Casimir V, roi de Pologne en 1648, accusé de complot contre la France est enfermé dans le donjon de la citadelle. Le cachot où fut détenu le prince a été reconstitué.

Autrement, les XVIIème et XVIIIème siècles y seront sans histoires.

1815 : le 5 mars, lors de la marche de Napoléon Ier vers Grenoble, l'empereur arrive à Sisteron, dont le maire est royaliste, précédé du général Cambronne, venu s'assurer que le passage était sûr.

1942-1944 : la citadelle a servi de prison aux Allemands.

1944 : le 15 août, les B26 « Marauder » français et des « forteresses volantes » américaines du 42th Bomber Wing tentent de couper le pont ferroviaire et le pont routier de la Durance. On déplorera plus de 300 victimes civiles. Une partie de la ville fut détruite, et la citadelle gravement endommagée.

Aujourd’hui Sisteron a retrouvé son rythme de cité provençale. Elle est, plus que jamais la "clef de la Provence". 

La cathédrale de Sisteron