Côtes-d'Armor : granit rose et fou de Bassan

DossierClassé sous :géographie , fou de bassan , Côtes d’Armor

-

La richesse touristique de la Côtes-d'Armor vient de sa façade maritime : Côte de granit rose, amas chaotiques de Ploumanac'h, Sept-Îles, plus grande réserve ornithologique de France...

  
DossiersCôtes-d'Armor : granit rose et fou de Bassan
 

La principale richesse touristique de la Côtes-d'Armor vient de sa façade maritime et de la variété des côtes. La Côte de granit rose présente des rochers imposants : les amas chaotiques de Ploumanac'h. Juste en face, les Sept Îles servent de refuge à la plus grande réserve ornithologique de France. Les attraits historiques et architecturaux sont nombreux : villes médiévales (Dinan, Moncontour), chapelles anciennes, ses châteaux (Rosanbo, La Roche-Jagu, Tonquédec, etc.), quelques abbayes et deux cathédrales (Tréguier et Saint-Brieuc). 

Landes et rochers de Ploumanac'h, site naturel protégé. © Christophe Marcheux, Wikimedia commons, CC by-sa 3.0

La partie importante de l'activité des Côtes-d'Armor est l'agriculture et l'industrie agro-alimentaire, avec l'élevage porcin : le marché au cadran de Plérin est l'organisme qui donne le cours du porc en France.

La pêche est également développée ainsi que deux pôles technologiques, la télécommunication spatiale et nouvelles technologies : technopôle Anticipa et recherche animale et l'analyse biologique : zoopôle de Saint-Brieuc-Ploufragan.

Le département a une activité touristique très développée : Perros-Guirec, Erquy, Pléneuf-Val-André, Saint-Cast-le-Guildo, Trébeurden, Trégastel et Saint-Quay-Portrieux.

Carte de Côtes-d'Armor

En plus du français, le breton et le gallo sont deux langues traditionnelles de Bretagne, encore vivantes. Pour la langue bretonne, les effectifs affichent plus de 67 000 bretonnants de plus de 18 ans en dialecte trégorrois. Le gallo, langue britto-romane de la famille des langues d'oïl, est parlé sur la partie est du département.

Au programme de ce dossier : Côte de granit rose, fou de Bassan, hôtels du début du siècle... bonne découverte.