Aquitaine : les jardins suspendus de Marqueyssac

DossierClassé sous :géographie , botanique , Aquitaine

-

Site classé pour son parc historique de 22 hectares, Marqueyssac, en Dordogne, offre, autour d'un château du XVIIIe siècle, plus de 6 kilomètres de promenades ombragées, bordées de 150.000 buis centenaires taillés à la main et agrémentées de belvédères, rocailles, cascades et théâtres de verdure.

  
DossiersAquitaine : les jardins suspendus de Marqueyssac
 

Sous le règne de Louis XIV, les châteaux de France s'ornent de terrasses et de parcs. Plus de murailles : on admire à perte de vue. Et quel beau paysage que celui de la Dordogne étirant ses boucles aux pieds des falaises du Périgord ! À la pointe d'un éperon rocheux qui s'avance entre deux puissantes forteresses, une famille d'officiers du roi fait alors bâtir à Marqueyssac, tout près de sa résidence de Sarlat, un château, des terrasses et de belles allées.

À la fin du XIXe siècle, un descendant de la famille d'officiers ayant construit Marqueyssac va consacrer sa vie à l'embellissement du site et en faire le rival des plus beaux jardins qu'il a découverts lors d'un voyage en Italie.

Pendant vingt ans, avec des dizaines d'ouvriers, Julien de Cerval trace le long de falaises vertigineuses de nouvelles allées qui tendent vers le Belvédère de la Dordogne, d'où se déroule le plus beau panorama du Périgord (Aquitaine). Pour se reposer des grands espaces, il sème des cabanes de pierre et des ronds de buis, lieux clos propices à la méditation, où il compose en italien des odes à la Terre nourricière.

Les jardins suspendus de Marqueyssac sont une des merveilles de l'Aquitaine. Ici, le bastion de Marqueyssac. © Laugery, Marqueyssac, DR

À sa mort, pour un siècle, Marqueyssac, visible de partout, devient un lieu secret. La vigne vierge, les buis et les chênes verts étouffent lentement le château et les allées, cachent les terrasses et les belvédères.

En 1996, sans entretien depuis plusieurs décennies, le château est prêt à s'effondrer sous le poids de ses 500 tonnes de lauzes. Une opération de sauvetage exceptionnelle est lancée, par Kléber Rosillon. Les jardins sont ouverts depuis le 23 mars 1997.