Planète

Les indices géologiques de la crise : les trapps du Deccan

Dossier - Enquête sur la disparition des dinosaures
DossierClassé sous :dinosaure , zoologie

-

Les dinosaures sont presque un symbole du phénomène de l'extinction des espèces, au point que l'on en oublie parfois que leur disparition, il y a 65 millions d'années, mit un terme à une très longue histoire de succès évolutif.

  
DossiersEnquête sur la disparition des dinosaures
 

En plus des êtres vivants disparus et des variations climatiques précédemment discutées, de très nombreux indices géologiques ont été découverts et sont indispensables pour tenter de comprendre ce qui s'est effectivement passé il y a 65 millions d'années. Commençons par les trapps du Deccan.

Trapps du Deccan. © DR

En Inde, il est possible d'observer d'immenses empilements de lave basaltique, qui se sont formés au cours de la crise Crétacé-Tertiaire, connus sous le nom de trapps du Deccan.

Les trapps du Deccan : un événement volcanique majeur

La dimension des trapps du Deccan suggère que la formation de ceux-ci a été un événement volcanique majeur de l'Histoire de la Terre. Ainsi, selon Vincent Courtillot, certaines coulées de lave recouvrent plusieurs dizaines de milliers de km², et leur volume dépasse 10.000 km3 ; l'épaisseur des coulées est en moyenne comprise entre 10 et 50 mètres, mais certaines atteignent 150 mètres. Dans la partie occidentale de l'Inde, l'épaisseur totale des trapps dépasse 2.400 mètres (la moitié de la hauteur du Mont Blanc). À l'origine, l'ensemble devait recouvrir plus de 2 millions de km², et le volume de lave dépasser 2 millions de km3.

Les trapps du Deccan (Inde) : des empilements de coulées volcaniques de plusieurs dizaines de milliers de km², vieilles de 65 millions d'années. © Bibliothèque Pour La Science

Cet épisode volcanique est donc exceptionnel ; il existe également de telles formations en Sibérie et en Éthiopie, elles-même associées à des périodes d'extinction (respectivement crise Permo-Trias -250 millions d'années et la « Grande Coupure », à la fin de l'Eocène -34 millions d'années). Mais récemment, une datation plus précise des trapps d'Éthiopie (-30 millions d'années) a révélé qu'il n'y avait probablement pas de relation de cause à effet entre cet épisode volcanique et la phase d'extinction de masse Eocène/Oligocène.

Trapps du Deccan : quelle importance pour l'Histoire des dinosaures ?

La datation des trapps du Deccan par les radio-isotopes et par le paléomagnétisme montre que des coulées se sont déposées pendant une période assez brève géologiquement parlant : entre 63 et 68 millions d'années (plus probablement sur une période d'un peu plus d'un million d'années). Les sédiments situés sous les premières coulées de lave renferment des fragments d'ossements de dinosaures qui datent du Maastrichtien, dernière subdivision du Crétacé. On a également retrouvé des dents de dinosaures et de mammifères, et des fragments d'œufs de dinosaures, toujours d'âge maastrichtien, dans les couches sédimentaires intercalées entre certaines coulées situées à la base des trapps .

Les mécanismes de formation de ces épisodes d'épanchements volcaniques sont maintenant bien compris ; il s'agit d'un volcanisme de point chaud, comme celui du Kilauea à Hawaï ou du Piton de la Fournaise à la Réunion. Ils sont la conséquence de la remontée de roches chaudes du manteau terrestre vers la surface.

Les perturbations de l'environnement mondial responsables de la fin des dinosaures seraient-elles dues aux effets des produits éjectés par ce volcanisme intense ? Nous en reparlerons plus loin ; pour l'instant, continuons notre collecte des indices de la crise...