Planète

Baromètre, pluviomètre et nilomètre : les anciennes mesures du climat

Dossier - L'histoire du climat
DossierClassé sous :climatologie , climat , andes

-

Que nous disent les archives au sujet de l’évolution du climat au cours des cinq derniers millénaires ? Quels ont été les premiers instruments de mesure du climat ? Quelles conclusions en tirer sur notre climat actuel ?

  
DossiersL'histoire du climat
 

Les premières mesures sont notamment issues des nilomètres de l'Égypte et des pluviomètres de l'Inde et de Corée, tandis que la météorologie scientifique commence bien plus tard en Occident, avec l'invention du baromètre.

Météorologie scientifique. © Powie, DP
Le nilomètre de Syène sur l’île d’Éléphantine (Haute-Égypte) et les crues du Nil. En 25 ou 24 av. J.-C., le géographe grec Strabon voyagea le long du Nil en Égypte, accompagnant le préfet romain Ælius Gallus. « Le nilomètre est un puits construit en pierres bien équarries dans lequel sont faites des marques indiquant les crues du Nil, car l’eau dans le puits monte et s’abaisse avec celle du fleuve. [...] » (Strabon, Voyage en Égypte, XVII, 1. à propos du nilomètre de Syène). © Christos Nüssli, Euratlas

Apparition des premiers pluviomètres 

Les nilomètres (les puits en escalier riverains du Nil étaient pourvus de marques mesurant le niveau des plus hautes eaux annuelles) joueront un rôle important dans la taxation des grains : plus le niveau d'eau atteint était élevé, plus le limon de crue abondait, et plus les récoltes étaient riches et l'empire était prospère. Mis en place sous la dynastie des Ptolémées (à partir du IVe siècle av. J.-C.), ils continueront d'être utilisés de façon régulière jusqu'au cœur de l'époque musulmane, au IXe siècle après J.-C1.

En Inde, un traité du grammairien Panini (IVe siècle avant J.-C.), l'Astadhyayi, parle déjà d'un pluviomètre. Par la suite les grandes dynasties Maurya et Gupta (jusqu'au VIe siècle après J.-C.) étendirent les mesures de la pluie dans leur empire. En Corée, c'est sous le règne de Sejong le Grand que fut officiellement introduit le premier pluviomètre (1443), mais en fait le réseau couvrait déjà tout le pays. C'est dire que la pratique de ces mesures de la pluie naît de façon indépendante dans des endroits éloignés les uns des autres, à la demande des gouvernants, en vue d'impôts plus équitables et mieux distribués2.

Notes

1. Musy, A., Higy, Ch. (2004) Hydrologie : une science de la nature. Presses Polytechniques et Universitaires Romandes.
2. Ministère français de l'Environnement, ministère des Transports, Météo-France (1991) Les données pluviométriques anciennes. Paris.