Planète

Prévention du risque d'avalanches

Dossier - Attention aux avalanches !
DossierClassé sous :climatologie , neige , avalanche

La neige, sur laquelle les skieurs glissent et évoluent, est un élément changeant et déclencheur d'avalanches. Pour éviter de se retrouver piégé par une masse de neige dévalant la pente (à plus ou moins grande vitesse), mieux vaut faire attention.

  
DossiersAttention aux avalanches !
 

Comment prévenir le risque d'avalanches ? Quels sont les dangers ? Des outils, comme le bulletin d'estimation du risque d'avalanches (BRA), sont à la disposition des amateurs de montagne pour éviter le pire.

Mieux vaut prévenir le risque d'avalanches. Il peut ainsi être très dangereux de faire du ski hors pistes. © Aitor Salaberria CC by-nc 2.0

Observer et mesurer le risque d'avalanches

Observer et mesurer le risque d'avalanches, c'est le rôle du réseau nivo-météorologique. Ainsi, 150 postes d'observations, situés entre 1.000 et 2.500 mètres et tenus essentiellement par le personnel des services des pistes des stations de ski, fournissent deux fois par jour les informations suivantes : nuages, vent, températures et précipitations, épaisseur et qualité de la neige fraîche, hauteur totale de neige au sol, phénomènes de chasse-neige sur les crêtes et avalanches observées.

Ils réalisent aussi des sondages hebdomadaires du manteau neigeux, pour évaluer la stabilité, en repérant les différentes couches de neige superposées selon leur dureté, leur température, leur masse volumique et leur humidité.

Une petite trentaine de stations automatiques étagées entre 1.700 et 3.000 mètres apportent un complément d'informations indispensables sur le vent, la température et la hauteur de neige en altitude.

Comment prévenir le risque d'avalanches ? © DR

Les centres départementaux montagne de Météo-France

Analyser, prévoir et diffuser l'information : c'est la mission des centres départementaux montagne de Météo-France. Ces centres collectent et analysent les données fournies par le réseau, puis élaborent et diffusent les bulletins de prévision du risque d'avalanches sur les massifs de leur département.

Ils sont au nombre de huit : Chamonix (74), Bourg-Saint-Maurice (73), Saint-Martin-d'Hères (38), Briançon (05, 04 et 06), Perpignan (66 et Andorre), Toulouse (31 et 09), Tarbes (65 et 64), Ajaccio (20). Ils entretiennent également le réseau nivo-météorologique et effectuent des mesures complémentaires sur le terrain, notamment au cours d'expertises à la suite d'accidents par avalanches. Deux de ces centres, celui de Saint-Martin-d'Hères pour les Alpes et celui de Tarbes pour les Pyrénées, ont une responsabilité particulière de mise en vigilance lorsque le risque d'avalanches devient très sévère et préoccupant pour la sécurité des personnes et des biens.

Le bulletin d'estimation du risque d'avalanches (BRA)

Le bulletin d'estimation du risque d'avalanches (BRA) est un outil d'aide à la décision permettant à chacun d'adapter son comportement aux conditions de neige et aux risques prévus. Le BRA ne constitue ni un feu vert ni un feu rouge. Il n'est valable qu'en dehors des pistes balisées et ouvertes. L'enseignement retiré du bulletin dépend bien évidemment de l'expérience et de la connaissance du milieu montagnard de chaque utilisateur.

Comment savoir quels sont les risques d'avalanches ? © DR

Dans certaines situations délicates, le skieur peu expérimenté peut être amené à annuler le hors-pistes ou la randonnée projetés et à skier sur les pistes ouvertes. Le skieur expérimenté pourra décider de maintenir la sortie prévue, de la modifier le cas échéant en choisissant un itinéraire plus adapté aux conditions de stabilité du manteau neigeux.

Chaque département des Alpes, des Pyrénées et de la Corse est découpé en zones ou massifs de quelques centaines de kilomètres carrés. L'usager trouve dans les BRA une description des conditions de neige et des risques prévus les plus représentatifs à l'échelle du massif. Tout en faisant référence à l'échelle européenne de risque d'avalanches, le BRA s'attache à donner des informations qualitatives sur le risque, notamment sur sa localisation dans l'espace (altitude et orientation des pentes exposées) et dans le temps (en cas d'évolution du risque en cours de la journée).

Les BRA sont disponibles à partir de 16 heures et sont valables jusqu'au lendemain en fin d'après-midi. L'usager y trouvera :

  • l'estimation du risque d'avalanches pour les 24 heures à venir (en référence à l'échelle européenne) ;
  • les conditions d'enneigement ;
  • un aperçu météorologique ;
  • la stabilité du manteau neigeux ;
  • la tendance ultérieure du risque.

Ce qu'il ne faut absolument pas faire : se fixer un seuil chiffré pour unique critère de décision (par exemple : « En 2, je vais partout. En 4, je ne sors pas »).

Ce qu'il est recommandé de faire : prendre connaissance de l'intégralité du BRA et ne pas s'en tenir à l'indice chiffré.