Planète

Les ennemis de vos cactus

Dossier - Des plantes succulentes aux cactus
DossierClassé sous :botanique , cactus , plantes grasses

-

Les plantes succulentes (dont font partie les cactus), trop souvent appelées à tort plantes grasses, sont très séduisantes, parfois étonnantes par leurs formes et par la grande beauté de leurs fleurs multicolores. Ces végétaux disposent de systèmes particuliers de stockage de l’eau leur permettant de survivre grâce à leurs réserves lors des périodes de sécheresse.

  
DossiersDes plantes succulentes aux cactus
 

"Mieux vaut prévenir que guérir" est un dicton qui convient tout à fait aux cactées et autres espèces succulentes. Ces végétaux, comme toutes les plantes d'ailleurs, sont susceptibles d'être attaqués par différents ennemis.

Coccoidea. © Gilles San Martin - CC BY-SA 2.0

Vous avez donc intérêt à les connaître, afin de mieux les combattre avant qu'ils ne commettent des dégâts irréparables. La première précaution consiste à isoler voire à détruire ce qui vous semble en mauvaise santé, afin d'éviter toute contamination.

A - Des maladies physiologiques faciles à éviter.

Si vous commettez certaines erreurs culturales, des maladies physiologiques risqueront de se développer. Il faudra alors ne vous en prendre qu'à vous-même ! Voici les symptômes que vous pouvez faire cesser :

1 - pourriture ou dessèchement des tissus de vos plantes succulentes. La solution : contrôler d'éventuels excès ou manques d'eau;
2 -  taches claires et jaunâtres virant au brun.  La solution : faire attention à l'exposition au soleil sans précaution, c'est-à-dire sans période progressive d'adaptation;
3 -  Taches rouges. La solution : surveiller les coups de froid dus aux courants d'air;
4 - Présence de plusieurs étages de végétationLa solution : effectuer un rempotage sans tarder, avec un apport d'engrais et des arrosages à la belle saison;
5 - Pousses pâlesLa solution : exposer vos sujets au soleil et, en hiver, choisir un emplacement loin du chauffage;
6 - Ramollissement ou effondrement des divers tissus. La solution : tenter un bouturage des jeunes pousses;
7 - Absence de floraison en appartement. La solution : remédier au manque d'ensoleillement et, durant la saison froide, offrir une température moins douce aux cactées;
8 - Brûlures diverses. La solution : apporter une meilleure ventilation dans la serre, éviter les vents trop forts à l'extérieur ou un soleil trop brûlant sur des plantes encore couvertes de rosée; placer les sujets à l'ombre;
9 - Etiolement des tiges qui deviennent pâles et s'allongent anormalement. La solution : palier au manque d'éclairage après avoir rabattu les pousses affectées au niveau des tissus sains.

B -  Précautions pour empêcher les maladies

Plusieurs erreurs culturales, si vous n'y prenez pas garde, pourront permettre aux maladies cryptogamiques de se développer. Évitez donc de les commettre :

- si la température baisse brutalement en automne, ne gorgez surtout pas la terre d'eau et, en période de pluies intenses, protégez vos pieds
- ventilez suffisamment vos caissettes accueillant des semis;
- durant la saison hivernale, ne sortez pas vos cactus et autres plantes succulentes sur votre balcon, surtout s'il fait froid et en présence de courants d'air, pour les arroser;
- en hiver, n'arrosez pas vos différents pots que vous avez laissés à l'extérieur;
- éliminez les tissus malades en les coupant avec un couteau préalablement désinfecté à l'alcool, de façon à éviter de propager les spores indésirables;
- enfin, saupoudrez les surfaces de vos plantes mises à vif, à la suite d'une taille, avec un peu de soufre en poudre.

C - Des insectes parasites à redouter.

Les cactus et autres plantes succulentes sont assez souvent, hélas, victimes d'insectes parasitesMais rassurez-vous : de telles attaques ne seront vraiment préjudiciables à votre culture que si vous faites preuve de négligence ! Prenez donc l'habitude d'observer régulièrement vos différents sujets, de façon à pouvoir intervenir, sans attendre, à la moindre alerte.

Les cochenilles sont de minuscules insectes, mesurant entre 0,5 et 1 mm, se présentent sous forme de petites carapaces blanches, ressemblant à des boucliers renversés, fixées sur l'épiderme des tiges et feuilles, pour sucer la sève. L'Opuntia est particulièrement sensible à leurs attaques. La cochenille farineuse est un insecte plus mobile, au corps cireux, et qui pullule dans les endroits les plus inaccessibles. Pour éliminer ces insectes, brossez vos plantes atteintes avec un petit pinceau-brosse à poils courts, ou décollez-les avec un bâtonnet ou avec un petit jet d'eau assez puissant. 

Les araignées rouges sont de minuscules parasites qui prolifèrent en atmosphère chaude et sèche. Ils occasionnent des décolorations brunâtres des extrémités des plantes succulentes. Les attaques peuvent aller jusqu'à la destruction du bourgeon terminal chez les cactées. Le remède préventif consistera à vaporiser souvent de l'eau sur vos plantes, à bien ventiler et à ne pas donner trop d'azote.